Si l'on devait choisir l'écrivain phare de francophonie, ce serait sûrement Dany Laferrière. Né en Haïti, Québécois d'adoption, Windsor Klébert Laferrière de son vrai nom a été reçu à l'Académie française en mai 2015. Parrain de la Journée de la langue française, aux côtés de Guillaume Galienne et Vianney, il défend avec humour et passion chaque mot du dictionnaire, avec ou sans accent. Ses premiers romans viennent d'être réédités en recueil, Mythologies américaines, chez Grasset, et il prépare un livre écrit "comme une longue lettre d'amour au Québec", Tout ce qu'on ne te dira pas, Mongo, à paraître en novembre.

Quels sont vos mots et/ou expressions préférés, parmi ceux qu'on utilise au Québec ?
C'est embêtant car j'ai passé ma vie en Haïti et au Québec, je n'ai donc pas assez de recul pour évaluer ce qui fait partie de ma chair.  Pour le Québec, je dirais que les expressions les plus juteuses sont : tataouiner (tourner en rond), c'est tiguidou (vraiment bien), parler à travers son chapeau (dire n'importe quoi), passer la nuit sur la corde à linge (faire la fête jusqu'au petit matin), sacre-moi patience (laisse-moi en paix), se faire passer un sapin (avaler des couleuvres), s'ouvrir la trappe (ne pas tenir sa langue), se faire enfirouaper (se faire rouler dans la farine), un chanteur de pomme (un séducteur)...

Et quelles sont les expressions les plus savoureuses de votre île natale, Haïti ?
En Haïti, on appelle l'au-delà "pays sans chapeau", car on n'enterre personne avec son chapeau ! Et aussi : à force de caresser son bébé la guenon l'a tué (trop d'amour étouffe), la bouche de la femme ne connaît pas de dimanche (un proverbe sexiste pour dire qu'une femme parle trop), ne pas accrocher son chapeau plus que sa main (éviter d'avoir une trop grande ambition), le bœuf à la longue queue doit éviter de traverser le feu (il faut être prudent quand on a des enfants)... Et celles qui se passent d'explications : "le chien a quatre pattes mais il ne prend pas quatre chemins pour autant", et "le mort ne connaît pas le prix de son cercueil".

Y a-t-il une faute de français que vous faites encore malgré vous ?
Le mot "parmi" que j'écris encore avec un s…  

Si vous deviez réformer l'orthographe d'un seul mot, lequel choisirez-vous ?
Toujours parmi, car c'est un mot qui baigne dans une atmosphère plurielle.

A LIRE AUSSI
>> Semaine de la langue française : les expressions suisses préférées de Joël Dicker
>> Les expressions belges préférées de Philippe Geluck
>> Les expressions ivoiriennes préférées de Marguerite Abouet