Fermé le 2 octobre par les autorités fédérales américaines, le sulfureux Silk Road va renaître grâce à Hollywood. L'écrivain Dennis Lehane, auteur de Mystic River ou encore Gone Baby Gone, va s'atteler au scénario d'un film consacré à ce site mystérieux, qui proposait, il y a encore quelques jours, des stupéfiants et des produits interdits d'exportation, mais aussi des contrats d'assassinat, en échange de bitcoins, une monnaie électronique.

Engagé par la Fox et Chernin Entertainment, Dennis Lehane adaptera une enquête de Joshua Davis, un journaliste du site Epicmagazine.com. A la tête de Silk Road, rebaptisé par les médias le "e-bay" de la drogue, un certain Ross William Ulbricht, 29 ans, arrêté le 1er octobre à San Francisco et inculpé pour "complot de violations des lois sur les stupéfiants, de piratage informatique et de blanchiment d'argent". Depuis janvier 2011, l'intéressé faisait fonctionner ce site sur lequel les internautes pouvaient acquérir de l'héroïne, de la cocaïne, du LSD et des méthamphétamines, ainsi que des logiciels destinés à déverrouiller des ordinateurs personnels ou voler des mots de passe.

Le patron du site aurait engagé un tueur pour éliminer un utilisateur

Le parquet de New York, en charge de l'enquête, estime en outre que le suspect a tenté en mars dernier de recruter un tueur à gages pour abattre un utilisateur de Silk Road qui menaçait d'exposer les identités d'autres clients du site clandestin. Dingue.

"Le site, explique, l'agent spécial du FBI Christopher Tarbell, était conçu pour "faciliter le commerce illicite" en assurant "l'anonymat à ses usagers" au moyen d'un routeur connu sous le nom d'"onion router". Ce dernier "rendait presque impossible de localiser les ordinateurs hôtes", et en exigeant que toutes les transactions soient payées en monnaie virtuelle. De quoi inspirer un excellent thriller, effectivement.