Le romancier et musicien français Jack-Alain Léger, s’est donné la mort à l’âge de 66 ans, selon Livres Hebdo et son entourage. "Jack-Alain Léger dont j’étais le tuteur s’est défenestré. Je le pleure" indique mercredi l’avocat Emmanuel Pierrat, qui s’occupait de lui, sur son compte Twitter. Écrivain prolifique, Jack-Alain Léger, de son vrai nom Daniel Théron, est notamment l’auteur de Monsignore (Laffont), énorme succès de 1976 vendu à 350.000 exemplaires en France et qui devint un film hollywoodien. Il avait également traduit des œuvres de Bob Dylan (Tarantula), J.R.R.Tolkien (Les aventures de Tom Bombaldi) et Léonard Cohen (L’Énergie des esclaves). Il avait publié un dernier ouvrage en 2012, intitulé Zanzaro circus : Windows du passé surgies de l'oubli

Egalement musicien

Sous son nom et sous d’autres (Melmoth, Dashiell Hedayat, Paul Smaïl), il a composé une œuvre qui couvre tout le spectre de la littérature, du roman d’aventure au livre de recherche, en passant par la fresque, la saga, l’introspection analytique, le pamphlet et l’essai. A l’age de 20 ans, il publie sous le nom de Melmoth son premier livre, Being (Christian Bourgois) et un premier trente-trois tours, La Devanture des ivresses, qui a reçu le Grand Prix de l’Académie Charles-Cros. Il a enregistré son second album Obsolete en 1971.