The Birth of a nation, ou le retour de la revanche de la diversité à Hollywood ? Ce premier film de Nate Parker, en tant que metteur en scène, suit un esclave et un prédicateur cultivé, Nat Turner, qui va se rendre compte des atrocités de l'esclavagisme et se placer en tant que leader de la rébellion du peuple. Le réalisateur afro-américain a également écrit le scénario et joue aussi dans le film aux côtés d'Armie Hammer, entre autres.

En recevant un des prix, il a déclaré : "Merci, Sundance, de nous offrir une plateforme qui nous permet de nous épanouir, malgré ce que le reste de Hollywood fait". Un beau pied de nez, en plein débat sur le manque de diversité à Hollywood avec l'absence d'acteurs noirs nominés pour les Oscars. Avec ses deux récompenses, le long-métrage pourrait bien être propulsé pour cette cérémonie, et ce d'autant plus qu'il vient d'être acheté par Fox Searchlight pour pas moins de 17,5 millions de dollars, un record.

Un palmarès qui rassemble toutes les cultures

Ouvert le 21 janvier dernier, le festival de Sundance (qui se déroulerait à Park City, dans l'Utah aux États-Unis) a mis en exergue des films de différentes nationalités, mais surtout des sujets lourds de sens. Le palmarès fait écho à celui des SAG Awards, qui a récompensé plusieurs comédiens noirs dont Idris Elba (meilleur second rôle pour Beasts of No Nation et meilleur acteur dans la série Luther), Queen Latifah et Viola Davis.

Parmi les autres productions récompensées, Jim: The James Foley Story, qui porte sur la mort par décapitation du reporter américain James Foley par le groupe Etat islamique en Syrie, a remporté le Grand prix du jury dans la catégorie documentaire. Le film israélien Sand Storm, qui porte sur la lutte des femmes d'un village bédouin, a été récompensé du Grand prix du jury dans la catégorie Cinéma du monde, tandis que l'histoire de Sonita, une jeune réfugiée afghane qui vit illégalement à Téhéran en rêvant d'être célèbre, a décroché les prix du jury et du public du documentaire étranger.

À LIRE AUSSI
>>
SAG Awards, ou la revanche de la diversité à Hollywood
>> L'Académie des oscars dévoile des mesures pour promouvoir la diversité