Son visage est familier. Sa voix aussi. Akram ressemble à Atef. Les traits sont similaires, la voix aussi. Comme son frère, candidat malheureux de la première édition de The Voice, il a su tirer son épingle du jeu, grâce à une reprise forte et sensible à la fois de "Still Loving You". Jenifer considère que la performance n’était pas assez poignante. Mika lui dit avoir été poignardé, il le veut dans son équipe. Akram est sensible aux mots du jeune coach. Il snobe Garou et décide de le rejoindre.

Faire mieux que son frère

Gestuelle confiante et voix assurée, Akram Sedkaoui n’est clairement pas un novice. Chanter, il le fait depuis longtemps. Aujourd’hui âgé de 45 ans, il a eu son moment de gloire avec David Vendetta. En 2007, il signait l’un des plus gros tubes dancefloor de l’année, "Unidos Para La Musica". Il a également partagé la scène avec un ancien coach de The Voice : Louis Bertignac. En effet, ils évoluaient ensemble dans Band of Gnawa, un groupe qui évoque le Band of Gypsies de Jimi Hendrix et qui rend hommage à la musique traditionnelle marocaine. Bertignac ayant laissé sa place à Mika, le chanteur peut tenter sa chance sans éveiller des soupçons de piston.

En 2012, la voix cristalline d’Atef avait touché bien des cœurs et fait couler bien des larmes. Le jeune homme échouait pourtant en demi-finale. Deux ans plus tard, son grand frère espère bien suivre le même chemin. Voire aller plus loin. Pour cela, il choisit d’intégrer l’étrange équipe de Mika. Une association qui promet de faire des étincelles.