Pour son grand retour, The Voice a tenu toutes ses promesses. Des candidats aux voix impressionnantes, des coachs survoltés, quelques larmes : bref une parfaite mise en bouche. Parmi les premières claques de cette nouvelle édition, il y a Sol. Un jeune homme de 29 ans débarqué de Dijon. "Je viens de la campagne", rigole-t-il d'ailleurs. Le chanteur dans son élégante marinière interprète "Crazy"... et il a littéralement rendu fous les coachs. Le fauteuil de Florent Pagny tombe en panne, Zazie ira même jusqu'à faire une roue sur le plateau de The Voice pour convaincre le jeune homme de le rejoindre.

Un autre candidat a fait perdre les pédales aux membres du jury : Rephael. Avec sa voix rauque et sa guitare acoustique, il reprend "Ain't No Sunshine". Impressionné, Garou va entreprendre une véritable entreprise de sabotage pour empêcher les autres coachs d'en placer une pendant le débrief post-performance. Dès que Florent Pagny, Zazie ou Mika ouvrent la bouche, il joue de la guitare et chante à pleins poumons. Pour finir, il ira voir directement le jeune homme pour le regarder droit dans les yeux. Sans surprise, Rephael ira avec lui. 

Comme chaque année, il y a aussi des ovnis qui tentent le télécrochet : Mood et sa reprise mystique et personnelle de "Je suis un homme" à l'harmonium indien qui a fait mouche dans l'oreille de son interprète originale, Zazie. Le trio Arcadian a également soufflé un vent de fraîcheur sur le plateau avec leur version un peu déconstruite mais rafraîchissante de "Carmen" (Stromae). C'est Mika qui récupère le groupe. Des L.E.J au masculin. Bref, première grosse soirée pour The Voice qui commence avec du lourd. On vous propose de redécouvrir le fil de la soirée.

A LIRE AUSSI >> The Voice : Kendji, Louane, ces ex-talents qui explosent les charts