The Walking Dead, saison 4, ou l’histoire du jour d’après. Souvenez-vous. A la fin de l’épisode 8, le Gouverneur tuait l’un de nos personnages préférés et lançait l’assaut sur la prison où Rick & co espéraient reconstruire leur vie. Naïfs ? Une chose est sûre : tous leurs espoirs sont tombés en ruines au terme d’une bataille homérique, sans doute la plus douloureuse de l’histoire de la série.

Après avoir mis en scène les sanglantes retrouvailles entre nos héros et le bourreau de Woodbury, le showrunner Scott Gimple et son armada de scénaristes ont choisi de suivre le lendemain de la bataille, du point de vue de différents personnages. Un virage bienvenu, qui ouvre une foule de perspectives narratives à cette série qui ne sait pas se reposer sur ses lauriers, de toute façon. Dans l’épisode 9, intitulé "After", on suit donc Rick et Carl d’un côté, Michonne de l’autre.

Pour les premiers, il s’agit de reconstruire un semblant de vie de famille, après la mort de Lori, et celle, probable et encore toute fraiche, de bébé Judith. Brisé, moralement et physiquement, le shérif Grimes est l’ombre du héros qu’il fut autrefois. Dans ce monde de brutes, son fils a grandi vite. Trop vite. Lorsque son père s’écroule, dans un semi-coma, Carl est contraint d’éloigner les walkers tout seul. A ses risques et périls…

Le passé de Michonne enfin révélé

Michonne, de son côté, a repris ses sinistres habitudes. Après avoir découvert la tête zombifiée d’Hershel – on en tremble encore – la voilà repartie sur les routes, avec deux walkers en laisse en guise de protection. Comme lorsqu’on l’avait découvert à la fin de la saison 2. Au cours de son errance, une série de cauchemars-flashbacks viennent nous éclairer sur son passé. Et notamment qu’elle fut la mère d’un petit garçon.

Pendant ce temps Carl, qui a vidé son sac auprès de son père endormi, entreprend une nouvelle sortie en solo, pour trouver quelques vivres supplémentaires. Dans une maison voisine, il met la main sur une boite de porridge appétissante… et va manquer de se faire mordre par un walker particulièrement retors. Il y perdra une chaussure, mais pas l’appétit…

Le prochain épisode, "Inmates" devrait mettre en scène l’autre partie du groupe : Daryl, Tyreese, Glenn ou encore Maggie. Pour eux, la survie hors de la prison s’annonce au moins aussi périlleuse. Mais aussi l’occasion d’une introspection bienvenue, confirmant que The Walking Dead est une série qui sait prendre son temps. Comme les bons vieux westerns d’autrefois, dont elle est la petite cousine post-zombie apocalypse.

Et vous, qu’avez-vous pensé de ce 9e épisode ?