Ce lundi, TPMP voyait double. Après l'access, l'émission de Cyril Hanouna trustait aussi la case prime pour une émission "vérité". La vérité ? C'était un "Touche pas à mon poste" classique avec toujours autant de blagues, de vannes, de gags. Mais les chroniqueurs en prennent deux fois plus pour leur grade.

Isabelle Morini-Bosc est coincée dans un carwash pour jouer au blindtest avec le Gipsy King. Sans vitre, la voiture. C'est plus marrant. Enora Malagré est envoyée au casse-pipe. Cyril Hanouna lui promet qu'elle va chanter à l'opéra, son grand rêve, elle qui a pris des cours de chant lyrique. En fait, elle chantera "Carmen" devant un kebab parisien. Dans la rue.

Et la cerise sur le gâteau ? Un pigeon vient faire ses besoins sur sa belle chevelure blonde. Applaudissements. Cyril Hanouna est content. Ça fait une belle séquence. Isabelle Morini-Bosc déclare : "Quand je vois comment vous nous aimez, je me demande si c'est mieux que vous ne vous aimiez pas." Gilles Verdez, lui, dansera nu comme un ver avec une poêle devant ses parties intimes, histoire de ne pas tout dévoiler au public. Oui, il y a des enfants qui regardent.

La vérité ? C'est Matthieu Delormeau qui s'y colle

Le jeu de la vérité, façon Coluche : Cyril Hanouna et les autres chroniqueurs, mais aussi quelques personnes proches de Delormeau jouent à poser des questions pièges (sans nouilles) à la dernière recrue de TPMP. Si on te demande de faire TPMP gratuitement ? Il répond oui. "Parce que ce n’est pas ma principale source de revenu". Une personne avec qu'il ne voudrait pas partir en vacances ? "Thierry Moreau, rien de personnel, mais je pense que je me ferais chier." Préfère-t-il être beau ou intelligent ? "Beau, c'est plus utile." Et si on lui proposait de présenter TPMP ? "Non, je ne me sentirais pas à l'aise." Et parce qu'il ne peut pas y avoir une séquence avec Matthieu Delormeau sans nouilles... Le chroniqueur se reçoit sur la tête non pas un bol mais... une marmite de nouilles.

Cyril Hanouna passe au détecteur de mensonge

Hanouna est installé dans un siège façon The Voice, des tas de fils reliés à un ordinateur digne du FBI. L'animateur répond aux questions des chroniqueurs, des téléspectateurs, des twittos et il jure de dire la vérité, rien que la vérité. Ira-t-il à un one-man-show de Thierry Moreau ? "Non." Est-ce qu'il a une chroniqueuse préférée ? "Oui." Est-ce qu'il a trempé son pénis dans le verre d'un autre chroniqueur autre qu'Isabelle Morini-Bosc ? "Oui." 

Les "fanzouzes" aussi ont le droit à leur minute "question au gourou" : est-il amoureux en secret de Valérie Benaïm ? On ne reviendra pas sur la polémique Society, ni sur le départ "temporaire" de Bertrand Chameroy. Dommage, on était un peu là pour ça, non ?

A LIRE AUSSI
>> "TPMP" : Cyril Hanouna propose un prime de la vérité, ce lundi sur D8

>> Sophie Tissier, l'ex-intermittente de D8, remet une couche sur les coulisses de "TPMP"