13 février 2016 : la date est symbolique. Il y a trois mois, jour pour jour, 130 personnes trouvaient la mort dans les attentats de Paris. Et bon nombre de ces victimes se trouvaient dans la salle de concert du Bataclan, présents pour applaudir les Eagles of Death Metal. Et c'est cette date que le groupe a choisie pour son grand retour sur scène.

Ce samedi, le chanteur Jesse Hughes et sa bande se sont produits à Stockholm en Suède, dans un concert chargé d'émotion. Si aucune allusion directe n'a été faite concernant le drame du 13 novembre, le leader du groupe a malgré tout déclaré à son public : "Après toutes ces semaines, on avait besoin de vous. Vraiment besoin".

De retour en France pour "terminer" le concert du 13 novembre

Pour l'occasion, plus d'un millier de spectateurs avaient fait le déplacement. Y compris quelques Français, qui ont vu l'occasion de prouver qu'ils soutenaient les Eagles of Death Metal malgré tout. Et ce, en attendant le passage du groupe en France, mardi 16 février à l'Olympia.

Tous les spectateurs présents lors du concert du Bataclan ont été invités, et les billets restants se sont écoulés en un temps record. L'objectif des Eagles of Death Metal ? "Terminer" le concert tragiquement interrompu. L'émotion risque d'être particulièrement présente dans la salle.

A LIRE AUSSI
>> Les Eagles of Death Metal invitent les rescapés du Bataclan à l'Olympia
>> VIDEO – Les Eagles of Death Metal sont montés sur scène avec U2 à l’AccorHotels Arena