Peut-on faire du neuf avec du vieux ? De Caunes a fait de son mieux. Pour sa grande première, il n'a pas échappé aux comparaisons avec Michel Denisot, son prédécesseur, ni avec... lui-même, vingt ans auparavant, lorsqu'il jouait avec succès le trublion de Nulle part ailleurs. Petit florilège des réactions sur Twitter avant, pendant et après l'émission.

Les plus sceptiques
@olivrius : J'ai comme l'impression que le @grdjournal avec #DeCaunes ça va être bien pire qu'avec #Denisot. la superficialité ne se cachera même plus
@atenzap : Comme il le disait dans la pub avant je faisais marrer tout le monde mais ça c'était avant, ça se confirme #decaunes

Les plus nostalgiques
@Bassounov : #DeCaunes a remplacé #Denisot. Reste à remplacer #Aphatie par José #Garcia, pour accroître la crédibilité de l'émission. 
@ZaraA : Il faut virer ces interventions intempestives. Revenons aux sketches hors plateau ! Moins nombreux et embarrassants pour l'invité …

Les plus vaches
@B_Roger_Petit : Totale humiliation pour Apathie, obligé de poser les questions d'Ariane Massenet désormais #lesyeuxdanslesyeux.
@yannsolle : Je viens de voir #LGJ nouvelle version en replay. C'est encore plus immonde qu'avant. Il n'y a que la miss météo qui sauve l'honneur.

Les plus positifs
@nicoprat : Les Strokes (dernier album) pour l'entrée des invités, ça me plaît.
@misterclem : sympa ce 1er #LGJ by @antoinedecaune1 . Encore quelques ajustements, et le programme va s'installer.
@BenPerrins : La miss météo commence la saison sur des blagues sexuelles bien crades. J'aime ça.

Les plus appropriés
@paulineperinet : Sinon j'aimerais bien connaître le prix de la minute de pub en ce moment même pour la 1ere du Grand Journal... 
@CBarratier : Sans doute un peu énervant pour certains mais il faut avouer que, l'âge venant, #DeCaunes est de plus en plus beau.

La chance du débutant ne tombe pas sur tout le monde. Laissons à De Caunes le temps de s'installer avec ses collaborateurs : une émission, c'est avant tout une histoire d'équipe.