La série dont tout le monde parle continue d'avoir des répercussions au-delà du petit écran. Making a murderer, diffusé sur Netflix depuis décembre dernier, décline en dix épisodes une erreur judiciaire américaine. Steven Avery et son neveu Brendan Dassey sont actuellement incarcérés à perpétuité pour meurtre, alors que les preuves ne manquent pas pour les innocenter.

Du "rap chrétien indé"

En plus des pétitions réclamant leur libération (400 000 signatures déjà), et de quelques people prenant fait et cause pour Avery et Dassey sur les réseaux sociaux, c'est au tour de Brad Dassey, demi-frère de Brendan, à les soutenir en musique sur internet. Le jeune homme, qui se décrit lui-même comme un "rappeur chrétien indé", a mis en ligne un morceau de hip-hop intitulé "They didn't do it" ("ils n'ont rien fait"), où il déclame : "le gamin est innocent / il n'avait que 16 ans, ils n'ont pas essayé de le libérer / il n'est pas coupable, il n'ira pas en enfer / la corruption l'a fait tomber, lui a fait tout perdre". Pas sûr que la Cour suprême y soit sensible, mais c'est l'intention qui compte.

A LIRE AUSSI >> C'est quoi ce raffut autour de "Making a murderer", la nouvelle série de Netflix ?