Soupçonnée d'avoir chanté en play-back l'hymne américain lors de la cérémonie d'investiture de Barack Obama, le 21 janvier à Washington, Beyoncé a avoué sa faute. "Je chante toujours en direct mais je n'ai malheureusement pas pu répéter pour l'investiture avec l'orchestre (des Marines) parce que j'étais en train de répéter pour le Super Bowl. Dans ces cas-là, on vous fait enregistrer une bande, au cas où il y ait un problème, j'ai donc chanté sur la bande enregistrée", a confessé jeudi la chanteuse américaine lors d'une conférence de presse tenue dans le cadre de la finale de la Ligue de football américain (NFL), programmée dimanche à La Nouvelle-Orléans.

"Des questions ?"

Pour se rattraper, l'épouse de Jay-Z a sorti le grand jeu devant les journalistes présents en Louisiane. A l'arrivée de la star, aussi apprêtée que courtement vêtue, ces derniers ont été invités à se lever avant que la chanteuse n'entonne le Star Sprangled Banner dans une impeccable version a capella de deux minutes et trois secondes. Une prestation bouclée avec humour puisqu'après avoir remercié l'auditoire pour ses applaudissements, la chanteuse a lancé : "Des questions ?"

Celle qui a été révélée avec le groupe Destiny's Child à la fin des années 1990 a ensuite promis qu'elle chanterait en direct, dimanche lors d'un Super Bowl qui mettra aux prises les Baltimores Ravens aux San Francisco 49ers. Un rendez-vous durant lequel elle succédera à Madonna lors du célèbre spectacle donné à la mi-temps de l'événement sportif américain le plus attendu de l'année.