C'est une anecdote qu'on a du mal à croire. Agnès b. s'est laissée aller à de nombreuses confidences dans l'émission de Marc-Olivier Fogiel "Le Divan", qui sera diffusée mardi 29 mars. La créatrice de mode a ainsi raconté qu'elle avait déjà volé au Bon Marché, grand magasin parisien.

A cette époque, elle élevait seule ses jumeaux nés quand elle avait 19 ans. "Quand ils ont eu 18 mois, je me suis retrouvée toute seule avec eux. J'avais une petite pension mais ça ne suffisait que pour payer le loyer. Pour le reste, il fallait que je me débrouille", a-t-elle raconté. Agnès Troublé, de son vrai nom, a été mariée pendant 3 ans avec l'éditeur Christian Bourgois, à qui elle a emprunté son initiale pour baptiser sa marque de prêt-à-porter lancée en 1979.

Près de 300 boutiques dans le monde

"C'était la rentrée des classes. Les jumeaux avaient 10 ans et il fallait qu'ils soient bien habillés. A ce moment-là, il n'y avait pas de bip et pas beaucoup de vendeuses au Bon Marché. On a fait l'essayage. On a vaguement cherché une caisse et puis on est sortis. On s'est retrouvés dans la rue. Je me disais que le Bon Marché devait être beaucoup plus riche que moi et que ce vol n'était pas si grave", a expliqué la créatrice de mode.

Aujourd'hui âgée de 74 ans, Agnès b. est à la tête d'un véritable empire alors que sa marque est distribuée dans près de 300 boutiques disséminées partout dans le monde. En 2003, la chef d'entreprise a même intégré le classement des 10 Françaises les plus riches. Une fortune qui profite à beaucoup.

100 millions d'euros pour les associations

En toute discrétion, Agnès b. a ainsi déjà donné 100 millions d'euros à des associations. Et quand Marc-Olivier Fogiel l'a questionnée sur ce sujet, elle s'est emportée : "Comment osez-vous parler de ça ? Je n'en parle jamais. On m'a appris à partager quand j'étais petite. Je peux dire une chose, c'est que je paye mes impôts en France et il faut absolument que les gens qui gagnent de l'argent en France payent leurs impôts en France."

Outre son mécénat en faveur de l'art contemporain, elle finance des expéditions scientifiques à bord du voilier Tara. Agnès b. est également engagée auprès de la Fondation Abbé-Pierre et de diverses structures qui agissent contre l'enfance maltraitée.

A LIRE AUSSI
>> VIDÉO - Cyril Hanouna en larmes sur "Le Divan" de Marc-Olivier Fogiel
>> VIDEO – "Le Divan" : Roland Giraud évoque avec pudeur l'assassinat de sa fille Géraldine