Lundi soir dans Le Petit Journal, sur Canal +, Yann Barthès recevait Thibault, le professeur d'histoire, qui avait dénoncé les huées contre François Hollande lors de la cérémonie du 11 novembre, sur les Champs-Elysées. Durant l'émission, un jeune homme, présent dans le public, a fait plusieurs "quenelles", un geste faisant référence au salut Nazi et initié par DieudonnéMardi soir, Yann Barthès a tenu à présenter ses excuses auprès des téléspectateurs en revenant sur cet incident. 

"Une excuse s'impose. Le Petit Journal s'est fait troller par un quenelliste. Traduction : un mec dans le public a fait un geste de reconnaissance... limite. Il l'a fait 16 fois, beaucoup, pendant toute l'émission. Geste insidieux et très réfléchi qu'il a fait plusieurs fois'', a expliqué Yann Barthès, avant d'ajouter : ''On s'en veut de n'avoir rien vu''.

"Un geste subversif anti-système''

''Que signifie cette fameuse quenelle ? Un salut qui consiste à placer une main ouverte sur son bras opposé tout en allongeant ce dernier vers le sol. Pour les uns, c'est un bras d'honneur, pour d'autres, c'est clairement une référence au salut nazi. On s'est renseigné. Celui qui a fait ça sur notre plateau s'appelle Hamza. Il a 22 ans. Il est étudiant en histoire à la Sorbonne. Il a fait de la télé sur le web", a notamment révélé l'animateur.

Contacté par Le Petit Journal, le jeune homme a déclaré qu'il s'agissait : ''d'un geste subversif anti-système''. "Nous vous présentons toutes nos excuses pour cette intrusion visuelle nauséabonde", a insisté Yann Barthès.