"Je n'ai pas la moindre idée de la façon dont on préside un jury", s'est amusée ce jeudi Meryl Streep, lors de la traditionnelle conférence de presse du jury de la Berlinale, dont la 66e édition ouvre ses portes. "Mais à la fin j'ai deux voix et les autres membres n'en ont qu'une chacun", a-t-elle ajouté, malicieuse.

Autour de la star de Sur la route de Madison, l'acteur britannique Clive Owen, l'acteur allemand Lars Eidinger, le critique de film britannique Nick James, la photographe française Brigitte Lacombe, l'actrice italienne Alba Rohrwacher et la réalisatrice polonaise Malgorzata Szumowska composent le jury chargé de départager la vingtaine de films retenus en compétition cette année. Soit quatre femmes pour trois hommes.

Sa présidence est un symbole

A l'heure où le débat sur la diversité fait rage à Hollywood, Meryl Streep, 66 ans et trois Oscars, n'a pas mâché ses mots. "Ce jury est la preuve que les femmes figurent et peuvent même diriger des entités qui prennent des décisions", a-t-elle insisté, défendant l'égalité entre "les genres, les races, les ethnies, les religions."

La comédienne s'est ensuite réappropriée la célèbre citation de John F. Kennedy, qui avait lancé "Ich bin ein Berliner", le 26 juin 1963, en foulant le sol de l'ancienne capitale du Reich. "Nous sommes tous Africains, nous sommes tous Berlinois", a-t-elle affirmé.

A LIRE AUSSI >> Quand Meryl Streep était jugée "trop moche" pour jouer dans King Kong