"Dire que ce sont de faux témoignages, c'est de la diffamation". Voilà comment Frank Annese, le patron du journal Society qui publiait ce mois-ci l'enquête-fleuve sur "Touche Pas à Mon Poste", voit les choses. Le journaliste de 38 ans, également à la tête de So Foot, dirige le quinzomadaire sociétal depuis sa création en mars 2015. Invité du dernier numéro de "Médias le Mag" (France 5) de Julien Bellver, il a donné son point de vue sur l'affaire Hanouna qui prend une ampleur considérable.

"Le départ de Chameroy était prévu avant l'enquête"

Questionné sur le départ de Bertrand Chameroy, qui a annoncé son départ de TPMP juste après la parution de l'enquête, Frank Annese rétorque qu'il ne s'y attendait pas – en tout cas pas maintenant. "Je pense que c'est un départ qui était prévu avant l'enquête, par ailleurs. Je sais que c'était prévu", précise-t-il juste après. "J'imagine qu'il faisait partie de plusieurs personnes qui avaient envie de quitter l'émission. L'enquête a peut-être aidé un peu. C'est une enquête qui est objective, qui est bien faite, les sources sont recoupées, ça a été très bien mené par les deux journalistes qui l'ont menée."

EN SAVOIR +
>> "C'est l'enfer" : ce que dit l'enquête de "Society"
>> Bertrand Chameroy annonce son départ de TPMP en direct
>> Si Chameroy n'est pas la taupe, ça y ressemble beaucoup...

Ces derniers ont planché sur le sujet durant un mois. Selon le patron de presse, ils auraient obtenu un grand nombre de témoignages au sujet de TPMP, positifs comme négatifs. "Bien sûr, on a eu des gens qui nous disaient que tout se passe bien, explique-t-il. Et on a aussi des gens qui disaient des trucs bien pires que ce qu'on a publié." Enfin, il précise qu'aucun enregistrement ne sera publié, afin de protéger l'anonymat des témoins. En proférant de telles menaces sur Twitter, Annese ne faisait que taquiner.

1500 mails de menaces de la part des "petits soldats"

Autre sujet de discorde : le tweet de Cyril Hanouna évoquant de "faux témoignages", posté quelques jours après la sortie de Society. Suite à cette publication, Frank Annese dit avoir reçu 1500 mails d'insultes de la part des "petits soldats d'Hanouna". Après cette accusation, l'animateur de TPMP avait également lu en direct un SMS dans lequel Frank Annese se défendait.

EN SAVOIR +
>>
Selon "Voici", Bertrand Chameroy aurait été renvoyé par Cyril Hanouna
>> TPMP : Bertrand Chameroy annonce son départ pendant l'émission

A ce sujet, le patron de Society, n'a pas laissé passer : "On n'a pas le droit de faire ça. Ça s'appelle une atteinte à la vie privée, quand on diffuse les SMS et une photo de quelqu'un dont on n'a pas les droits." Lorsque Julien Bellver lui demande s'il portera plainte contre Hanouna, Frank Annese ne répond ni par oui, ni par non, laissant la porte ouverte à toutes les questions... et à de nouveaux rebondissements.