Vous présentez Qui sera le prochain grand pâtissier ?, ce mardi sur France 2. N'avez-vous pas peur que le public soit saturé de concours culinaires ?
C'est vrai que j'ai eu cette réaction au départ. Mais Qui sera le prochain grand pâtissier ? est un programme différent de ce que l'on peut voir. Tout d'abord, nos candidats sont de vrais professionnels de cette discipline. C'est nous qui nous sommes adaptés à leur univers. Nous avons conservé la logique de concours, car c'est quelque chose qu'ils connaissent bien et ça crée un suspense à l'antenne. Et puis l'émission va également nous faire voyager dans les différentes régions de France. Nous ne sommes pas cantonnés à un studio.

En quoi ce programme est-il une émission de service public ?
C'est une émission de service publique parce qu'on est dans la transmission, le partage, la précision du geste. Moi je cuisine beaucoup avec mon fils. C'est quelque chose que j'adore. Nous insistons aussi beaucoup sur l'aspect régional, tout en donnant des trucs et des astuces. Comment faire une crème chantilly ? Comment cuisinier un gâteau au chocolat pour épater vos amis ? Qui sera le prochain grand pâtissier ? est un programme gourmand et utile.

Êtes-vous une gourmande ?
Très ! Je suis gourmande et gourmet. Comme je ne me voyais pas animer un programme pareil sans goûter, j'ai pris 4 kilos ! Je n'ai pas de problème avec la nourriture. J'adore manger, faire le marché, cuisiner pour mes proches.

A la rentrée vous présenterez Un air de famille, tous les samedis à 19 heures. Quelle est la différence avec Nouvelle star que vous avez animé durant deux saisons sur M6 ?
Un air de famille n'est pas un télécrochet mais une émission dans laquelle des familles se retrouvent autour d'un orchestre pour chanter et s'éclater. Il n'y a pas d'album à la clé, mais un voyage en famille à Zanzibar. Comme c'est un concours, les gens se prennent au jeu, mais le but n'est pas de dénicher des talents. C'est une émission bon enfant.

Qui sera le prochain grand pâtissier ?, mardi à 20 h 45 sur France 2.