Deuil national, public et caméras : voilà le programme des funérailles de René Angélil, le mari de Céline Dion décédé le 14 janvier dernier. Conscient de sa maladie, l'impresario de la chanteuse avait tout prévu pour son enterrement, de façon à ne pas accabler ses proches dans ces moments difficiles. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que le résultat était grandiose.

Pour l'occasion, des centaines de personnes ont fait le déplacement : des proches de la famille comme des fans, tous présents pour soutenir Céline Dion et ses enfants. Les absents, eux, ont pu suivre la cérémonie à la télévision, l'enterrement étant retransmis en direct sur quatre chaînes : LCN, RDI, TVA, et ICI Radio-Canada TÉLÉ, ainsi que sur le web.

Des larmes… Et de l'indignation

Résultat : 12 caméras (sans compter les photographes) étaient présentes pour ne louper aucun détail de l'événement. Un dispositif qui a permis à de nombreuses personnes de s'émouvoir devant la cérémonie poignante, très commentée sur les réseaux sociaux. Les fans de Céline Dion étaient particulièrement émus et l'ont fait savoir sur Twitter.

Mais d'autres n'ont pas pu s'empêcher d'être choqués devant un tel déballage de médias, présents à un événement aussi solennel qu'un enterrement. Pour eux, des funérailles sont une affaire privée et intime, et qui n'aurait en aucun cas dû avoir lieu sous l'oeil des caméras.

A LIRE AUSSI
>> PHOTOS - Céline Dion et René-Charles se recueillent devant la dépouille de René Angélil
>> "Céline Dion est démolie de l'intérieur mais elle va continuer à chanter", promet Michel Drucker