Suite aux attentats qui ont frappé Bruxelles mardi 22 mars à Bruxelles, le magazine "Des paroles et des actes" a bouleversé sa programmation. David Pujadas a proposé une thématique difficile, "comment vaincre le terrorisme", à débattre en direct. Des experts, philosophes et élus sont venus débattre des possibilités de gagner cette guerre contre la barbarie, en s'interrogeant sur les raisons pour lesquelles un réseau terroriste s'est formé à Molenbeek.

Mieux vaut inviter des anonymes qui ont du sens

Le philosophe omniprésent des médias était là pour donner ses leçons. Michel Onfray ? Non, Bernard-Henri Levy, tout de chemise blanche et de suffisance vêtu. Habituelle tête de Turc des Twittos, le pseudo-philosophe a été fidèle à lui-même. Mais les Twittos, encore sous le choc des attentats, ont été plus exaspérés que moqueurs face à celui qui se pose encore et toujours en sauveur de l'humanité, après ses "combats" en Libye et en Syrie. Certes, le débat était sensible et les émotions à fleur de peau. Mais le simple fait d'inviter BHL a attisé une colère certaine.

A LIRE AUSSI >> Michel Field annonce l'arrêt de l'émission "Des paroles et des actes"