France 2 a frappé très fort. La chaîne du service public vous proposait, mercredi 3 février, le film Ne m'abandonne pas, réalisé par Xavier Durringer et centré sur une jeune fille qui bascule dans l'intégrisme radical. En programmant le premier téléfilm réalisé sur le sujet, elle a convaincu les réseaux sociaux.

Les téléspectateurs étaient nombreux au rendez-vous et ont été bluffés par la qualité du scénario. On suit Charma, 17 ans, qui vient de se marier sur Internet. La jeune fille veut rejoindre son époux en Syrie, mais sa mère va tenter de la sortir de cet embrigadement.

Un plébiscite unanime

Sur Twitter, "Ne m'abandonne pas" a caracolé dans le top des tendances les plus commentées. Les internautes ont jugé le film très juste mais surtout pédagogique. La plupart recommande même que le long-métrage soit diffusé dans les lycées afin d'expliquer la montée du djihadisme aux élèves. D'ailleurs, pour mieux comprendre ce sujet épineux, un débat – intitulé "Qui sont ces jeunes qui partent faire le djihad ?" – était organisé après le film et a été assidument suivi par la twittosphère.

L'héroïne de cette fiction est interprétée par la comédienne Lina Elarabi. A seulement 20 ans, cette étudiante en deuxième année de journalisme a bluffé les twittos. La grande majorité d'entre eux s'accordaient sur sa prestation, avec  une intelligence et une retenue nécessaires pour camper ce rôle difficile. La prestation des autres acteurs (Samia Sassi, Marc Lavoine ou encore Sami Bouajila) a également été saluée sur Twitter.

À LIRE AUSSI
>>
 Pour l'actrice Lina Elarabi, "Daech rêve que le FN passe en France"
>> Radicalisation : 8250 enregistrements enregistrés en France