L'explorateur Mike Horn, habitué des conditions extrêmes, est un petit plaisantin. Il a déposé quinze volontaires ordinaires, sans aucune connaissance en matière de survie, sur une île perdue au milieu du Pacifique. Pour leur séjour sur cette île hostile, à la faune inhospitalière et peuplée d'animaux sauvages, nos aventuriers en herbe ne disposent que de trois couteaux, trois machettes, et seulement trois litres d'eau par personne, soit à peine de quoi tenir 24 heures.

Un peu de bon sens est plus efficace que la force pure

Les fans de Koh-Lanta ou de Man vs Wild le savent bien : rien n'est plus fascinant que de voir des gens se débattre contre la nature hostile. Ils finissent très vite par retourner à l'état de nature eux-mêmes, et ce n'est pas très joli-joli. Alors qu'on aurait cru les gros bras favorisés dans The Island, les Twittos ont bien vite remarqué que la jugeote féminine avait fini par prendre le dessus. Et si on tenait là la première émission féministe du PAF ?

A LIRE AUSSI >> "The Island" : 5 choses que vous ne saviez peut-être pas sur Mike Horn