C'est seulement le troisième jour de jeu et déjà Clément, notre étudiant en droit de 19 ans, fait un malaise par manque de nourriture. Les conditions climatiques ne sont pas brillantes : la pluie persistante a laissé place à la sécheresse, contraignant les hommes à se rationner en eau. Du côté des femmes, ce n'est pas non plus le Club Med : les nuits sans sommeil mettent les nerfs à rude épreuve, surtout quand on se réveille avec des piqûres et morsures d'insectes.

Pas d'eau, pas de shopping : mais qu'est-ce qu'on fait là ?

Ils savaient pourtant à quoi s'attendre, nos candidats, en arrivant sur The Island. Imaginer qu'on manque d'eau et de crème solaire, c'est une chose, mais le vivre… Les Twittos, bien calés sur leur canapé devant leur plateau-télé regorgeant de victuailles, ont à nouveau fait parler leur instinct sadique. Voir ces naufragés en pleine galère les a grandement réjouis. Et comme la semaine passée, ils ont remarqué que les femmes s'en sortaient mieux. Même sans maquillage ni épilation ni shopping ? Même sur une île, l'alerte sexisme n'est jamais bien loin…

A LIRE AUSSI >> 5 choses que vous ne saviez (peut-être) pas sur Mike Horn ("The Island")