Comment vous sentez-vous à quelques jours de la grande finale ?
Je me sens très bien. Hier soir, j'ai fini d'apprendre mes paroles par cœur. Pour une fois, je ne ferai pas du yaourt. Avec la pression, j'en fais toujours. Mais je suis sereine.

Une finale face à Mathieu était-ce ce dont vous rêviez ?
Non, je voulais me retrouver face à Alvaro. Il a beaucoup plus de coffre. Ça aurait été beaucoup plus marrant pour moi, car il a un côté un peu épique. Mathieu, lui, joue plus sur sa guitare et l'émotion. 

Mathieu vous fait-il peur ?
Non, il ne me fait pas peur vocalement (rires). Moi, j'ai le vocal et l'émotion. Lui, il n'est que dans l'émotion.

Pensiez-vous arriver si loin dans la compétition ?
Non, j'ai toujours pensé que j'allais être éliminée. J'ai un manque de confiance en moi, je suis toujours défaitiste. J'aime bien l'être pour ne pas être déçue. Je chante comme si j'allais mourir demain. Je n'arrivais pas à me projeter jusqu'en finale.

Que nous réservez-vous pour cette finale ?
Jeudi, je vais plutôt miser sur ma vraie personnalité. J'ai fait des choix de chansons qui reflètent la direction artistique vers laquelle je voudrais aller. Ce ne sont pas des titres demandant des prouesses vocales. Je vais chanter ''Wasting My Young Years'' de London Grammar, ''Feeling Good'' version Muse, ''Je suis malade'' de Serge Lama et ''Breathe Me'' de Sia. Là, on va vraiment découvrir mon univers. Je prends un risque parce que ce ne sont pas des chansons grand public. Ça va faire bizarre aux téléspectateurs de me voir dans un registre plus calme que d'habitude.

"Je veux enregistrer un duo avec Benjamin Biolay"

Vous êtes vivement critiquée sur les réseaux sociaux. Comment expliquez-vous cela ?
Une partie du public a du mal à prendre du recul. Je le prends à la rigolade, ça ne me touche plus du tout. Je lis tout, je suis très présente sur les réseaux sociaux. La critique la plus injuste était : ''Yseult n'a rien à faire ici, elle écrase tout le monde par son talent''. C'est contradictoire. Les gens disent aussi que je suis prétentieuse alors que l'on ne me voit que sur scène. On n'est pas dans Secret Story pour pouvoir me voir 24h/24 et affirmer que je suis prétentieuse. C'est difficile de juger quelqu'un par rapport à son faciès. Ce n'est pas parce que la personne ne rigole pas qu'elle est hautaine ou prétentieuse. Je suis stressée et sous pression comme tout le monde, même plus que les autres.

En cas d'échec, comptez-vous poursuivre une carrière dans la musique ?
Je ne vais pas retourner en cours, c'est clair et net. La victoire n'est pas une finalité en soi. Je vais continuer dans la musique, je vais travailler mes textes et essayer de m'entourer des bonnes personnes pour pouvoir faire un EP ou un album. 

Justement quel genre d'album souhaiteriez-vous enregistrer ?
Il sera en français. Les Américains, il y en a marre ! Ce serait un mélange d'électro-pop et de pop indie. Un mix entre Metronomy, Lily Wood and The Prick et Lorde avec des bons textes pointus en français comme du Biolay, la base de la base ! Je veux enregistrer un duo avec lui et personne d'autres. Je suis auteur-compositeur. Mes textes sont prêts et n'attendent plus qu'on frappe à ma porte. 

Vous aviez tenté les auditions à l'aveugle de The Voice. Vous n'êtes finalement pas déçue de ne pas avoir été retenue ?
Non, je ne suis pas déçue. Ce n'était pas écrit, ce n'était pas mon destin. Une page s'est tournée et j'en ai ouvert une autre ici. Je suis contente de mon parcours. Le jury de The Voice a peut-être loupé quelque chose.