Le 22 septembre dernier, le grand banditisme marseillais enterrait l’une de ses figures. André Poincet, surnommé Dédé le Chinois, venait de décéder de maladie quelques jours avant son cinquante-quatrième anniversaire. Fiché au grand banditisme depuis 1995, Poincet avait émergé dans les années 80 au sein d’une équipe surnommée la “bande de St Gabriel” le quartier du 13e d’où il était originaire. Elle était composée, outre Poincet, d’autres futurs grands noms du Milieu phocéen : Roland Talmon, Richard Deruda et Francis Esposito (qui sera abattu) et réputée pour “faire de l’avant”, c’est à dire d’être particulièrement ambitieuse et entreprenante… Chacun avait ensuite suivi son chemin. Celui de Dédé le Chinois l’avait régulièrement conduit, ces dernières années, en Thaïlande.