Bonjour, et merci de me poser des questions sur le livre « Europe Ecologie, miracle ou mirage » à paraître chez First le 8 janvier.

Alain : Vous êtes juge prud’homal, pourquoi vous être intéressé à Europe Ecologie ?

Car Europe Ecologie est très concernée par les questions sociales et environnementales. En tant que juge prud’homal à Paris, je rencontre des salariés souvent licenciés de manière abusive et un certain nombre de conseillers prud’homaux ont choisi de rejoindre ce mouvement politique.

Dan : Comment avez-vous mené votre enquête ?

De l'intérieur pour ce qui me concerne car j'ai rejoint Europe Ecologie il y a un an environ. Et avec Roger Lenglet, nous avons mené notre enquête de la même manière que celles de nos deux premiers livres (« L'eau des multinationales » et « L'argent noir des syndicats »), un de l'intérieur et l'autre extérieur. Notre but était de tenter d'expliquer aux citoyens engagés ou non comment ce mouvement politique fonctionnait avec des personnalités venant d'horizons si différents

Agnès : Comment cette force politique est-elle apparue ?

Ce mouvement est né en 2007 de la réflexion de plusieurs personnalités, avec des parcours différents, qui ont pensé, devant l'urgence des problèmes environnementaux et sociaux, qu'il serait souhaitable de construire une véritable alternative crédible : Daniel Cohn Bendit, Cécile Duflot, Noël Mamère, les amis de Nicolas Hulot (Jean Paul Besset et Pascal Durand), José Bové, Eva Joly et Yannick Jadot pour citer les plus connus ont contribué à la naissance de ce mouvement politique.

Lg : Bonjour, n’est-il pas prématuré de faire un livre sur une organisation (?) , ne sachant pas comment l’appeler qui n’est pas structurée et qui n'offre pas assez de recul au point de parler de miracle ou de mirage, comme vous le faites.

C'est justement pour tenter de répondre aux questions posées par les citoyens devant le résultat des Européennes de juin 2009. Nous avons voulu expliquer la naissance de ce mouvement politique, composé de personnalités venant de la gauche de la gauche jusqu'au centre en passant par des associatifs alter mondialistes afin de comprendre leurs propositions. Nous avons voulu savoir comment, après un premier succès, ils vont s'y prendre pour confirmer aux prochaines Régionales : notamment à travers l'établissement de listes départementales de candidats qui a été révélateur de l'esprit qui règne à l'intérieur de ce mouvement, lequel a réussi à élaborer des listes où la parité homme femme rejoint l'appartenance aux Verts et celle à la société civile : c'est une première.

Jacky : Qu'est ce qui différencie Europe Ecologie des Verts ?

Europe Ecologie est composée à 50/50 de militants ou sympathisants associatifs et d'adhérents verts. Ceci constitue une ouverture à des sensibilités différentes, des parcours différents mais à des objectifs communs d'autant plus devant l'urgence écologique et sociale. Un des points communs qui différencie ces hommes et femmes par rapport à certaines autres organisations politiques, c'est une autre façon de faire la politique, ce qu'on peut appeler une éthique politique comme le non-cumul des mandats.

Jeans : Qu'apporte Europe écologie par rapport au reste de la gauche ? Quel est leur programme de façon plus générale ?

Devant un hyper président, un gouvernement qui ne répond en rien aux questions écologiques et sociales et devant une gauche qui a souvent perdu ses repères, ses valeurs et son éthique, Europe Ecologie, du fait de sa composition largement ouverte en direction de la société civile, a proposé pour les Européennes et va proposer pour les Régionales, un programme répondant aux vrais problèmes de notre société : par exemple en matière de transport en Ile de France, en proposant un tarif unique, mais aussi en matière de logement, de solidarité entre les différents départements franciliens, de tranquillité publique, d'économies d'énergie, de contrôle des deniers publiques, d'éthique politique, d'emplois de conversion écologique,...

Yak : Vous citez plusieurs acteurs du mouvement : Cohn Bendit, Mamère, Bové, Joly, Jadot. Ces personnalités fortes ne risquent elles pas d'entrer en conflit, surtout s'il faut désigner un candidat unique pour 2012 ?

Je ne pense pas quand on voit, depuis plus d'un an, comment les choses se passent à l'intérieur d'Europe Ecologie. Chacun a son rôle au Parlement Européen, à l'Assemblée Nationale et la règle du non-cumul de mandats dans différents exécutifs protège d'un éventuel risque.
Daniel Cohn Bendit a rappelé à plusieurs reprises qu'il ne serait pas candidat et cette question à l'intérieur d'Europe Ecologie ne se pose pas.
Aujourd'hui, Europe Ecologie se concentre sur les régionales de mars prochain et si au lendemain des résultats notamment en Ile de France, Europe Ecologie se trouve en capacité de présider cette région, nous pourrions constater un véritable changement positif et concret pour les franciliens ce qui ouvrirait un espoir et une perspective intéressante pour l'intérêt général de nos concitoyens et l'avenir des générations futures.

Nos : Pourquoi parlez-vous de "mirage"?

Nous avons voulu, avec Roger Lenglet, répondre à la fois aux interrogations des Français sur ce jeune mouvement politique, tant par sa composition que par son programme d'écologie politique mais aussi sur sa durabilité dans le paysage français, voire extérieur : la réponse à Europe Ecologie « miracle ou mirage » revient aux lecteurs du livre au vu de notre enquête.
Nous avons utilisé volontairement ces deux termes de miracle ou de mirage par rapport à leur définition dans le dictionnaire mais aussi pour attirer la curiosité sur ce mouvement politique qui pourrait s'implanter durablement sur la scène politique française et renouveler la classe politique et notamment cette gauche qui a perdu ses valeurs et son éthique

Patachou : Que doit-on attendre d'Europe Ecologie en vue des élections régionales ? Et de 2012 ? Quelle est leur stratégie ?

Ce sont les électeurs qui décideront de l'avenir de ce mouvement porteur d'espoir : Europe Ecologie va lancer sa campagne par un meeting à Montreuil sous Bois le samedi 16 janvier qui sera suivi de plusieurs autres notamment à Créteil, Lens, Orsay, Montauban, Antony, Rennes, Cesson(77), Versailles, la Rochelle, dans le 95 et le 93, Nice , Grenoble, ...
Pour ce qui concerne la suite, il faut patienter notamment au soir des régionales de mars.

Giovanna : Que révèle votre enquête ? Vous avez découvert des scoops ?

Le rôle de Daniel Cohn Bendit, José Bové, Eva Joly et Cécile Duflot dans la construction de ce mouvement politique ; le rôle des lobbies qui ont compris immédiatement l'importance d'Europe Ecologie pour l'avenir de leurs affaires notamment le rôle de la présidente de la commission du développement du Parlement Européen, Eva Joly, en matière de renforcement du contrôle de l'évasion fiscale, des paradis fiscaux, du blanchiment de l'argent sale, de la lutte contre la corruption et le lobbying ; l'adhésion de personnalités communistes (J Perreux et S Gatignon), socialistes (P. Larrouturou, S. Tessier fondatrice d'Anticor),...), du monde associatif (Y. Jadot, R. Lion, S. Lebdi, S. Belier, M. Rivasi,..) ; la rencontre Danielle Mitterrand Cécile Duflot le même jour que la rencontre Nicolas Sarkozy et la secrétaire natioanale des Verts. Cette rencontre entre Danielle Mitterrand et Cécile Duflot a montré qu'elle partageait les mêmes préoccupations et quasiment les mêmes solutions sur la question de la gestion des services publics de l'eau, de l'assainissement, de l'énergie et des déchets, qui aujourd'hui est monopolisée par deux grands groupes - Veolia ex Vivendi-CGE dont le PDG a été nommé à la tête d'EDF et Suez-Lyonnaise des Eaux (avec comme conséquence des factures qui augmentent); d'autres sujets communs comme les droits humains et les nouveaux indicateurs des vraies richesses (dans les pays du sud, les ressources naturelles ont été confisquées par des multinationales)

Moderateur : Le chat va bientôt prendre fin. Souhaitez-vous conclure M. Touly ?

Ce que nous retenons de notre enquête, c'est que nous avons constaté une autre façon de faire de la politique et qu'Europe Ecologie vit une véritable démocratie en direct qui a été tant dévoyée dans les autres organisations politiques.
Enfin, nous considérons que la seule réponse aux maux de notre société c'est l'écologie politique, seule capable de répondre aux défis environnementaux et sociaux du XXIe siècle mais que les résistances vont s'accentuer de la part des privilégiés. Notre avenir et celui de nos enfants sont concernés et nous pouvons penser qu'après mai 1968 un changement profond est à venir.