La mayonnaise a fini par prendre. Le Compte personnel de formation (CPF) a permis à 21.000 personnes d'obtenir une formation pendant les sept premiers mois de l'année 2015. Après un début difficile, ce nouveau dispositif, qui a remplacé le 5 janvier le Droit individuel à la formation (DIF) a fini par convaincre.

Pas moins de 14.000 dossiers de formation ont été acceptés sur le seul mois de juillet. Même s'il reste du chemin à parcourir pour atteindre les chiffres du DIF, qui permettait chaque mois à 45.000 personnes d'entrer en formation, le nouveau système semble désormais être sur les rails. 

Mesure-phare de la réforme de la formation professionnelle, le CPF permet aux salariés comme aux chômeurs d'obtenir d'acquérir ou de consolider des compétences pour mieux faire évoluer leur carrière. Voici ce qu'il faut savoir sur le dispositif :

Pour les salariés et les chômeurs inscrits à Pôle emploi
Tous les salariés peuvent bénéficier du CPF dès l'entrée dans le monde du travail, à partir de 16 ans et même dès 15 ans pour les jeunes en contrat d'apprentissage. Ce compte vous suit tout au long de votre vie professionnelle, même si vous changez d'employeur et y compris pendant les éventuelles périodes de chômage. Pour rappel, les droits du DIF étaient perdus au bout de deux ans si vous changiez d'entreprise ou si vous perdiez votre emploi.

150 heures de formation
Vous pouvez accumuler jusqu'à 150 heures de formation (contre 120 heures pour le DIF). Votre compte est crédité en fonction du volume d'heures travaillées. Pour un temps plein, vous engrangez 24 heures les cinq premières années, puis 12 heures les années suivantes. Ces heures se conservent tout au long de la carrière, même en cas de changement d'employeur ou de chômage.
Si vous avez un projet de formation, mais pas assez d'heures, votre compte peut être abondé aux frais de l'employeur, du titulaire du CPF, de la Région ou encore de Pôle emploi pour les chômeurs.

Heures de DIF conservées pendant six ans
Si vous bénéficiiez déjà du DIF, les heures non utilisées sont transférées sur votre CPF. Votre employeur doit vous avoir communiqué, avant le 31 janvier 2015, votre décompte des heures acquises non consommées (via une attestation employeur ou directement sur la fiche de paie de décembre). Notez bien que ces heures seront perdues au bout de six ans si elles ne sont pas utilisées. C'est à vous d'effectuer le transfert sur le site Moncompteformation.gouv.fr.

Un catalogue des formations
Les formations proposées dans le cadre du CPF sont répertoriées en ligne. Vous pouvez y effectuer une recherche en fonction de votre région et de votre branche professionnelle. Il s'agit surtout de formations qualifiantes ou certifiantes. Le CPF peut cependant également prendre en charge des formations "socle" (lire, écrire, compter, etc.) ou des actions d'accompagnement à la Validation des acquis de l'expérience (VAE). Certaines formations ne seront accessibles qu'aux salariés et d'autres qu'aux chômeurs. 

Pendant et en dehors des heures de travail
Vous pouvez utiliser votre CPF pour suivre une formation pendant vos heures de travail, à condition que votre employeur ait donné son accord. En revanche, si vous optez pour une formation en dehors de vos heures de travail, nul besoin de lui adresser une demande.

EN SAVOIR + >> Hollande présente sa réforme de la formation professionnelle

| 1,65 MILLION DE COMPTES CREÉS
Début août 2015, 1,65 million de comptes personnels de formations (CPF) avaient été ouverts, 75.650 dossiers de formations avaient été déposés et 21.000 avait été validés, selon les données de la délégation générale à l'emploi et à la formation professionnelle (DGEFP). Parmi ceux qui ont obtenu une formation, 6 sur 10 étaient des demandeurs d'emploi et 4 sur 10 des salariés. 

EN SAVOIR +
>>
Le CDI intérimaire, vous connaissez ? Mode d'emploi 
>>
Attention aux arnaques des fausses annonces d'emploi