Chez Mercedes-Benz, la solution pour lutter contre les particules polluantes s'appelle "Bluetec". Cette technologie qui réduit de manière drastique les oxydes d'azote arrive aujourd'hui sur le marché européen après un premier essai sur le marché américain. Explications.

Développé en partenariat avec Bosch, le Bluetec agit principalement sur le processus de combustion et le système d'échappement. Grâce à un convertisseur catalytique à oxydation et un filtre à particules, il réduit d'abord les émissions brutes de monoxyde de carbone (CO) et d'hydrocarbures non brûlés. Dans un deuxième temps, il piège puis traite les oxydes d'azote (NOx), de manière à ne rejeter que de l'azote simple en sortie d'échappement.

Cette technologie avant-gardiste a été installée sur les moteurs 6 cylindres de la Classe E320 aux Etats-Unis. Commercialisé depuis octobre 2006, le technologie bleue de Mercedes est déjà très appréciée de l'autre côté de l'Atlantique. En marge du salon automobile de New York en avril dernier, les journalistes de la presse spécialisée ont même élu la E320 Bluetec voiture verte de l'année.

En Europe, c'est la Classe E 300 qui a été choisie pour inaugurer le Bluetec. Equipée d'un V6 3 litres CDI de 211 ch, la berline affiche une consommation moyenne de 7,3 litres de diesel tous les 100 km et respecte d'ores-et-déjà les normes anti-pollution Euro 5 qui entreront en vigueur en 2009.

La Mercedes Classe E300 Bluetec sera présentée sur le Salon de Francfort (du 13 au 23 septembre). Sa commercialisation est prévue à partir de la fin de l'année. En 2008, d'autres modèles de la marque étoilée devraient recevoir le Bluetec.