Samsung veut tout savoir. Suite à l'accord signé entre Apple et HTC, la société coréenne veut comprendre quels sont les brevets concernés. Un recours vient ainsi d'être déposé devant une cour de justice américaine pour avoir accès aux documents signés entre les deux constructeurs.

La semaine dernière Apple et HTC s'accordaient sur l'utilisation des brevets "actuels et futurs" de la société californienne pour dix ans. En plein procès avec Apple, Samsung veut donc connaître sur quels types de brevets porte l'arrangement. En premier lieu, ceux portant sur "l'expérience utilisateur", autrement dit l'interface.

Un argument dans le procès Apple - Samsung

Dans le procès opposant Samsung à Apple devant la cour de San José en Californie, la société dirigée par Tim Cook avait en effet précisé que ces brevets ne seraient jamais licenciés à d'autres constructeurs.

Si ces brevets sont réellement utilisés par HTC, Samsung pourrait donc en faire un argument dans l'appel de la condamnation d'un milliard de dollars de dommages et intérêt prononcé au bénéfice d'Apple. HTC paiera le prix fort pour les utiliser : entre 5 et 10 dollars par terminal vendu.