Cent millions de dollars de plus et une version web en prévision. Le site de streaming musical Spotify fait parler de lui grâce à cette nouvelle levée de fond opérée pour moitié auprès de la banque Goldman Sachs.

Selon le Financial Times (lien payant), 10% de la somme proviendrait, comme les rumeurs l'annonçaient, du groupe Coke, propriétaire de la marque Coca-Cola. De quoi valoriser la société autour de 3 milliards de dollars, alors qu'elle affichait encore des pertes de 59 millions de dollars en 2011.

Quinze millions d'abonnés

Très installé sur le marché mondial de la musique, Spotify a déjà séduit 15 millions d'utilisateurs, dont 4 millions d'abonnés payants. Mieux que les deux millions de Deezer, qui le dépasse toutefois en nombre d'abonnés gratuit avec 26 millions d'utilisateurs.

La société française avait d'ailleurs elle aussi annoncé une levée de fonds de 100 millions d'euros en octobre dernier. On estime toutefois que Spotify est le premier distributeur de musique numérique en Suède, son pays d'origine, et deuxième acteur européen derrière iTunes d'Apple.

Une version web pour répondre à la concurrence

Selon le site américain The Verge, Spotify est également en train de travailler sur une version web de son service pour l'instant uniquement accessible via des applications. Le service est disponible en version bêta dans certaines régions du monde.

Le service de streaming veut ainsi se positionner face à la concurrence qui s'affute. En plus de Deezer, Rdio, Google Music et Xbox Music de Microsoft sont désormais disponibles en France. En attendant une possible arrivée d'Apple sur le streaming gratuit. Les prochains mois s'annoncent intenses sur le front musical.