C'est la première fois que Google prend cette initiative : proposer à quelqu'un d'externe à la société de réaliser un Doodle, le détournement du logo de la marque sur la page d'accueil du moteur de recherche. Et la date n'a pas été choisie au hasard en ce jour de Fête nationale le 14 juillet. C'est la blogueuse Julie Adore qui s'est chargée de cette animation très enfantine, réalisée tout en crochet.

"Cela fait huit ans que je tiens mon blog où je parle de loisirs créatifs, j'avais d'abord pensé à une illustration, mais comme je fais beaucoup de crochet, j'ai finalement choisi de réaliser le Doodle avec cette technique", explique la blogueuse à metronews. "Quand j'ai parlé du 14 juillet à ma fille de 7 ans, la première chose qu'elle a évoquée était les feux d'artifice, je me suis donc dit que j'allais remplacer les lettres o de Google par cela. J'ai aussi décidé de remplacer la lettre l par une tour Eiffel", détaille Julie Adore.

Du crochet, Photoshop et un GIF

Après quelques échanges avec l'équipe chargée des Doodle, une quinzaine de personnes au siège de Google à Moutain View en Californie, elle décide d'utiliser plutôt une cocarde pour un o et de placer les feux d'artifice autour de la tour Eiffel.

"J'ai ensuite disposé tous les éléments sur un fond blanc puis, avec mon mari, on les a détourés sur Photoshop pour concevoir le GIF animé qui est en page d'accueil de Google aujourd'hui. Tout cela m'a pris une heure pour le crochet et environ cinq heures pour les retouches, mais je ne maîtrise pas trop Photoshop", sourit Julie Adore.

Repérée sur Google+

Google France nous explique pourquoi ils ont choisi Julie Adore pour ce Doodle : "Nous l'avions repérée il y a environ trois ans sur Google+ en tant qu'influenceuse dans le domaine des loisirs créatifs. Quand quelqu'un de l'équipe nous l'a proposée, nous avons beaucoup aimé son travail et lui avons rapidement demandé de s'occuper du Doodle", raconte un porte-parole de la société.

Et pas question d'argent dans cette collaboration : "j'étais très flattée que Google me propose cela, c'est une manière pour moi d'entrer dans l'histoire comme étant la première collaboration externe à Google pour un Doodle, justifie Julie Adore. Et puis je suis russe et habite en France depuis douze ans, c'est un pays que j'aime, je suis flattée et fière".

La blogueuse sera évidemment citée par Google en page d'accueil de son moteur de recherche pour lui garantir une importante exposition et faire connaître son travail. "Mais je me dis aussi que si le président de la République se connecte à Google aujourd'hui, il saura que c'est moi qui ai réalisé le Doodle du 14 juillet. Une récompense qui suffit amplement à Julie Adore.

Le making-of complet du doodle du 14 juillet