"Alors, elle vaut quoi cette Apple Watch ?", telle est la question que tout geek se pose alors que les précommandes débutent ce vendredi 10 avril à 9 h 01 (la commercialisation aura lieu le 24 avril). Une journaliste de metronews a passé une semaine à faire joujou avec ce gadget de riche (entre 400 et 18 000 euros l'accessoire), l'heure est au verdict pour cette montre connectée tant attendue.

Séquence émotion quand j'ouvre la lourde boîte blanche marquée du logo de l'Apple Watch. Il est vrai qu'à l'intérieur, m'attend une Apple Watch choisie avec soin : boîtier en acier inoxydable de 38 mm et bracelet milanais (celui avec les petites mailles et une fermeture aimantée). 749 euros en magasin. Le prix paraît disproportionné par rapport à l'objet. Et après une semaine de test, il le reste encore. Est-ce que cette montre connectée est une réussite ? Oui. Est-ce qu'elle est pratique et simple d'utilisation ? Absolument. Est-ce que je l'achèterais ? Euh…

Une prise en main simple
Attendu au tournant, Apple se devait de réussir là où bon nombre de concurrents sont à la peine : proposer une montre connectée simple d'utilisation. Et il faut bien avouer que le pari est réussi. Il m'a fallu moins d'une journée pour maîtriser l'Apple Watch et ses menus. Son ergonomie se révèle assez simple et logique. Les deux boutons physiques sur le côté (un bouton poussoir-molette principal et un bouton d'accès rapide à sa liste de proches) complètent très bien l'écran tactile et l'interface d'accès aux multiples applications est efficace et précise. Je craignais de cliquer "à côté" une fois sur deux en raison de la taille des éléments sur ce petit écran, ce n'est pas le cas.

A LIRE AUSSI 
>> VIDEO - Unboxing de l'Apple Watch
>> L'Apple Watch est-elle une montre de sport ? Nous avons testé ses fonctions fitness
>> Quatre ans de travail, trois prototypes… comment Apple a créé sa montre connectée

Un iPhone qu'on utilise moins
Impossible, bien sûr, de se passer totalement de son smartphone. D’autant plus que l'Apple Watch est totalement dépendante de l'iPhone puisqu'elle n'intègre ni carte SIM ni GPS. Mais elle permet de déporter bon nombre de fonctions (répondre à un SMS, se laisser guider par Plans pour aller à un rendez-vous, consulter une notification d'une appli du téléphone, voir les prévisions météo ou encore mesurer une activité sportive). Résultat : je sors beaucoup moins souvent mon smartphone de mon sac ou de ma poche, je n'ai plus peur de rater un appel chez moi sous prétexte que l'iPhone est en mode silencieux dans la pièce d'à côté et, à table, la montre se révèle bien plus discrète. Concrètement, on peut dire que j'utilise presque moitié moins le téléphone. Et c'est très bien comme ça !

 Autonomie : elle passe le cap de la journée
C'était ma grande crainte. Utilisant un nombre important d'applications, pratiquant les réseaux sociaux à haute dose ainsi qu'une activité sportive régulière, je craignais que tous ces éléments combinés ne fassent rapidement chuter la batterie de l'Apple Watch. En réalité, je m'aperçois au quotidien qu'elle tient assez facilement la journée. A condition de limiter les jeux à même la montre et la mesure de mon rythme cardiaque, je peux sans souci partir courir une demi-heure en écoutant de la musique stockée sur la montre via des écouteurs Bluetooth, utiliser ensuite le guidage pour me rendre à un rendez-vous, consulter régulièrement l'heure, mon agenda, les dernières alertes Facebook et Twitter ainsi que répondre à des SMS via les commandes vocales de Siri sans pour autant devoir recharger l'Apple Watch en cours de journée. Mais il est certain qu'elle est très contente de retrouver son câble de charge par induction en fin de soirée. Bref, pas aussi limité que je ne le craignais mais limité tout de même.

Personnalisation poussée
Chacun sa montre, chacun son style. Outre l'apparence que l'on peut faire varier au gré de ses envies et de son portefeuille en changeant le bracelet de l'Apple Watch, il est également possible de varier les plaisirs dans l'interface. Depuis l'application sur le téléphone, j'ai pu "ranger" les applications de la façon dont je le souhaitais. Apple propose aussi plus d'une dizaine de formats d'horloge avec plus ou moins d'informations affichées et pour certaines de très belles animations (papillon, éclosion d'une fleure, méduse, etc.). Comme d'habitude, Apple est allé très loin dans les détails et… ce n'est pas un détail.

Encore perfectible
Le premier iPhone, le premier iPad… chaque premier modèle chez Apple garde une marge de progression. Sans doute histoire de donner envie d'acheter la suivante. Et l'Apple Watch n'échappe pas à la règle. Pourquoi n'est-elle pas étanche alors qu'elle se recharge par induction ? Pourquoi est-on obligé de la reposer sur sa base de charge pour transférer de la musique sur l'appareil ? Pourquoi doit-on jongler entre plusieurs applications sur son téléphone (Apple Watch, Activité, Santé) pour consulter/gérer des informations ? Pourquoi n'intègre-t-elle pas du NFC (ouvert) ? Autant de questions qui trouveront sans doute leurs réponses dans la V2 de la montre connectée. En outre, nous avons constaté quelques bugs (le tracking d'activités qui freeze, Plans qui peine à trouver l'itinéraire…). Un redémarrage de la montre et les choses rentrent dans l'ordre, mais tout de même…

BILAN : après une semaine de test, le prix reste un vrai frein
Absolument inutile donc indispensable l'Apple Watch ? Comme l'iPad en son temps, cette montre connectée ne fait rien que l'iPhone ne pourrait faire. Elle n'est qu'un complément, certes très pratique, discret et auquel on s'habitue très vite. Pour autant, me verrai-je payer le prix d'un second smartphone haut de gamme (ou milieu de gamme pour le modèle Sport avec boîtier aluminium et bracelet plastique) ? Après une semaine de test, la réponse est non. Elle n'est pas encore devenue vitale au quotidien. Il faudra sans doute que certaines habitudes se prennent, que le nombre d'applications compatibles s'étoffe (il y en aura plus de 1 000 au lancement le 24 avril prochain) pour que je me repose la question dans quelques semaines. Ma réponse aura peut-être évolué. Ou alors l'Apple Watch restera à tout jamais un joli gadget, indiscutable signe extérieur de richesse. Après tout, tel est le propre d'une montre de luxe, non ?

Les plus
+ Simplicité d'utilisation et bonne ergonomie
+ Permet de réduire les interactions avec l'iPhone
+ Nombreuses applications compatibles dès le lancement

Les moins
- Autonomie limitée à un jour
- Pas étanche
- Obligatoirement appairée à un iPhone 5 ou ultérieur, elle n'intègre ni GPS, ni carte SIM
- Le prix élevé

Vous avez une question particulière concernant l'Apple Watch ? N'hésitez pas à poser la question à notre journaliste sur son compte Twitter !

EN SAVOIR +
>> L'Apple Watch est-elle un montre de sport ? Réponse
>> VIDEO - Unboxing de l'Apple Watch
>> Quatre ans de travail, trois prototypes… comment Apple a créé sa montre connectée
>> Le prix détaillé de tous les modèles et des bracelets
>> Apple Watch : prix, dates, caractéristiques… tout savoir sur la montre connectée
>> Notre dossier spécial Apple Watch