Et si c'était enfin la vraie concurrente de l'iPad ? Débarquée cette semaine, la Google Nexus 10, fabriquée par Samsung, est disponible en même temps que l'iPad 4 d'Apple. Le duel promet d'être serré entre ces deux poids lourds de la mobilité.

Quand on prend en main les deux tablettes, l'impression est très différente. L'iPad paraît à peine plus lourd que la Nexus (652 grammes contre 603). Cette dernière est en revanche moins bien finie que la tablette d'Apple. Quand l'Américaine choisit de l'aluminium pour sa coque, la Coréenne mise malheureusement sur du plastique de piètre qualité. La différence de finition est là bien perceptible. Finition : iPad vainqueur.

Bataille d'écrans haute définition

C'est donc vers la face avant de la Nexus qu'il faut se tourner pour avoir une idée de sa qualité. Son écran affiche une définition de 2 560 x 1 600 pixels, supérieure donc aux 2 048 x 1 536 pixels de l'iPad. Google propose ainsi une résolution de 300 pixels par pouces contre 264 par Apple. Dans les faits, difficile de distinguer la différence, l'affichage paraît aussi fin sur les deux écrans. Les polices de textes sont notamment parfaites, un vrai plaisir pour consulter des articles en ligne ou tout simplement lire un e-book. Ecran : égalité.

Mais c'est réellement du côté du système d'exploitation et de l'interface que vont se situer les vraies différences. iOS 6 est figé et difficilement personnalisable, les pages de son écran d'accueil peuvent seulement afficher les icônes des applications et des dossiers en contenant plusieurs. L'ensemble et donc rigide, mais clair pour l'utilisateur.

C'est tout le contraire pour Android 4.2 sur la Nexus. Les possibilités sont nombreuses notamment grâce à son système de widgets. Un peu comme sur Windows 8, on peut afficher directement le contenu des applications. Il est ainsi possible de voir un aperçu de ses mails ou de sa timeline Twitter sans avoir à lancer l'application dédiée. C'est pratique, mais le résultat final est parfois un peu brouillon. Personnalisation de l'interface : Nexus vainqueur.

Une histoire de puissance

L'interface reste en tout cas réactive sur les deux modèles, cela malgré les définitions élevées des écrans. Quand l'iPad 3 paraissait parfois poussif, cette nouvelle version est tout simplement bluffante. Le processeur maison A6X fait des petits miracles et est enfin parfaitement adapté à cet écran Retina très gourmand en ressources.

Metro a notamment pu tester en avant première Real Racing 3, une simulation de course qui ne sera disponible qu'en décembre. La fluidité de l'ensemble est réellement impressionnante, surtout quand on tient compte des graphismes et des divers effets, comme les reflets sur les carrosseries.

La Nexus a du mal à tenir la comparaison. Si l'interface d'Android 4.2 est réactive, on a l'impression que c'est surtout grâce à l'absence d'une surcouche constructeur plutôt que par la performance de son processeur dual core. Les tests de performances effectués par plusieurs sites américains montrent d'ailleurs des performances plus faibles que l'ancienne version de l'iPad, seulement équipée d'un processeur A5X. Performances : iPad vainqueur.

Le manque d'applications Android pour tablette

Malgré sa puissance, l'autonomie de l'iPad 4 n'en est pas réduite pour autant par rapport aux générations précédentes. Apple annonce toujours dix heures d'utilisation et s'y tient globalement en fonction des usages. De son côté, Google préfère communiquer sur des données techniques (une batterie de 9 000 mAh). A l'usage, on en retire toutefois l'impression d'une autonomie moindre que l'iPad. Autonomie : égalité.

Mais le nerf de la guerre de ces appareils mobiles reste les applications. Sur ce point, l'iPad présente un immense avantage. Sur les 750 000 présentes dans l'App Store, on en dénombre pas moins de 270 000 adaptées à l'écran de la tablette. Alors que le Play Store de Google n'en proposera que quelques centaines. On le constate par exemple sur les applications sociale comme Facebook ou Twitter, dont les version Android sont bien moins abouties en terme de fonctionnalités. Applications : iPad vainqueur.

BILAN

L'iPad garde encore une bonne longueur d'avance mais le choix se fera aussi en fonction des écosystèmes. Si l'on ne possède aucun appareil Android, l'iPad reste assurément le meilleur choix. Le terminal est mature et propose clairement le plus d'applications.

Les utilisateurs de smartphones Android pourront se tourner plus facilement vers la Nexus 10, notamment grâce aux possibilités de synchronisation des données. Mais ils devront se faire une raison de patienter pour pouvoir utiliser des applications optimisées pour l'écran 10 pouces. Enfin le prix risque d'être déterminant : 399 euros pour le Nexus 10 contre 509 pour l'iPad 4 en versions 16 Go.