"Responsable",  "durable", "éthique" ou "écolo" : le tourisme respectueux de la planète et des hommes n'a pas encore trouvé son nom définitif, mais il commence à avoir ses adeptes. En effet, 84% des Français en ont déjà entendu parler (bien que la notion reste floue pour la moitié d'entre eux) et 19% l'ont déjà pratiqué, selon un sondage Harris interactive dévoilé jeudi à l'occasion des Trophées du tourisme responsable.

"Des parenthèses enchantées"

"Le tourisme responsable s'est diversifié, on a dépassé le stade de la niche et des clichés sur la cabane écolo sans eau courante", estime Nicolas Desgranges, directeur adjoint du développement durable de voyages-sncf.com, organisateur des Trophées. "Les gens veulent retrouver un quotidien plus calme pour se reposer et vivre des parenthèses enchantées, sans forcément aller très loin."

Mais il est parfois complexe de passer de l'envie à la pratique. En effet, 64% des personnes interrogées considèrent qu'il est difficile de trouver ce type d'offres, et 71% jugent qu'elles sont chères. Pour les Français, le voyage responsable idéal serait une résidence de tourisme écogérée (35%) ou un logement chez l'habitant (34%) idéalement à la campagne (71%), en haute montagne (16%) ou sur une île coupée du monde (15%).