Dramatique accident à la veille du week-end pascal. Un fourgon, qui venait de Suisse, a percuté dans la nuit de jeudi un poids lourd dans l’Allier, tuant ses 12 passagers en route vers le Portugal, a annoncé la préfecture du département. L’accident s’est produit peu avant minuit, sur la commune de Montbeugny à côté de Moulins, sur la route nationale 79 qui traverse la France d'est en ouest. Cette nationale est considérée comme "la route la plus meurtrière de France".

"Les douze passagers [du fourgon], a priori tous de nationalité portugaise, sont décédés", rapporte le journal La Montagne. Le véhicule "a dévié de sa route pour une raison encore indéterminée et percuté en choc frontal un poids lourd venant en sens inverse", précisent les autorités.

Le chauffeur hospitalisé en psychiatrie

Selon le quotidien régional, les passagers du fourgon seraient morts sur le coup quand leur véhicule a heurté de plein fouet un camion qui arrivait en face. Une fillette de sept ans et une adolescente figurent parmi les victimes. La plus âgée avait une soixante d'années. Le conducteur du fourgon, ainsi que les deux conducteurs italiens du poids lourd, seraient blessés mais leurs jours ne sont pas en danger.

Selon leurs témoignages, recueillis par les gendarmes d’Izeure, le fourgon de type Mercedes Sprinter - qui n'était "pas un minibus et n'était pas adapté par nature pour le transport collectif", a rappelé le procureur de Moulins Pierre Gagnoud - s’est déporté sur la gauche et a percuté le camion, qui n’avait aucun dégagement pour éviter l’endroit. Le chauffeur du fourgon, qui n’aurait pas consommé d’alcool, a été hospitalisé ce samedi en psychiatrie. Il n'a pas pu être entendu par les enquêteurs.

Le fourgon roulait "en convoi" avec "un autre véhicule"

Un autre homme, qui "pourrait être le propriétaire supposé du fourgon", a également été hospitalisé, a ajouté le procureur. Selon les premiers éléments de l'enquête, cet homme circulait à bord "d'un autre véhicule" roulant en "convoi avec le fourgon". Mais son véhicule a "disparu dans la nature" après l'accident et n'a toujours pas été retrouvé. "Passager ou conducteur" de ce véhicule, cet homme "est alors revenu à pied sur les lieux de l'accident et a été pris en charge pour un choc psychologique", a indiqué Pierre Gagnoud. 

Par ailleurs, le chauffeur italien, passager du poids lourd sous lequel s'est encastré le fourgon, est sorti de l'hôpital et a été entendu vendredi par les enquêteurs. Son collègue a été opéré vendredi du poignet et sera entendu dans la journée, a précisé le procureur.

Une chapelle ardente dressée

Pour les proches, la préfecture a mis en place un numéro vert : 0033(0)811 00 06 03. Une chapelle ardente a été dressée pour accueillir les corps des victimes à la salle des fêtes de Montbeugny, à une quinzaine de kilomètres de Moulins.

A la mi-journée, les dépouilles ont été transférées à l'hôpital de Moulins. Le parquet de Moulins a ouvert une enquête sur les circonstances de l’accident, confiée à la gendarmerie.

A LIRE AUSSI >> Pourquoi la RCEA est-elle surnommée "la route de la mort" ?