Jean-Michel Gentil n'oublie pas Nicolas Sarkozy. Selon Le Figaro, le juge d'instruction bordelais aurait convoqué ce jeudi l'ancien chef de l'Etat, afin de l'auditionner dans le cadre de l'affaire Bettencourt.

De possibles versements illicites

En déplacement à Londres mercredi à l'occasion d'une conférence qu'il doit tenir devant des universitaires, l'ancien président de la République devrait rejoindre le tribunal de grande instance de Bordeaux dès le lendemain. La justice s'interroge sur de possibles versements illicites de fonds de la part de Liliane Bettencourt, afin de financer sa campagne présidentielle de 2007.

Le juge Gentil s'intéresse notamment à des sommes de 4 millions d'euros, qui auraient été transféré en 2007 depuis la Suisse vers la France, par Patrice de Maistre, ancien gestionnaire de fortune de l'héritière de l'empire L'Oréal.