A l’automne 2013, elle faisait la une de l’actualité. Près de trois ans plus tard, Leonarda Dibrani se fait plus discrète, elle qui vit désormais à Mitrovica, au Kosovo. La jeune fille, désormais serveuse, souhaite toujours revenir en France.

"Je veux revenir en France", déclare-t-elle ce mercredi au Parisien. "La vie est dure ici. Mon père est malade. La maison n'est pas beaucoup chauffée", a-t-elle écrit sur son compte Facebook. Et d’ajouter : "Pour le moment, mes parents sont en contact avec des assistances sociales et l'ambassade pour trouver une solution".

A LIRE AUSSI >> Leonarda : le retour de la polémique

"Je dois travailler"

Si l'école ne fait plus partie de son quotidien, c’est que cela est devenu impossible pour Leonarda, désormais âgée de 17 ans. "Je dois travailler", juge celle qui est devenue serveuse dans un restaurant de Mitrovica, au nord du Kosovo. Elle suit néanmoins des cours de français trois fois par semaine.

En octobre 2013, Leonarda avait été arrêtée lors d'une sortie scolaire afin d'être expulsée vers le Kosovo, son père étant en situation irrégulière. Cet événement prend rapidement une tournure politique, scandalisant une partie de la gauche et fragilisant François Hollande. Le président de la République avait en effet opté pour l’indulgence en accordant à l'adolescente le droit de revenir dans l'Hexagone si elle en faisait la demande. Sauf que Leonarda avait décidé de rester auprès de sa famille.  "J'en veux encore à Hollande. Il a gâché ma vie", explique encore sur Facebook la jeune Kosovare.