En pleine cure d'austérité, Air France-KLM renoue avec les bénéfices. La compagnie aérienne a annoncé ce jeudi matin avoir dégagé en 2015 un bénéfice net de 118 millions d'euros, grâce notamment à la chute des prix du pétrole. Une première en sept ans, et une bonne nouvelle après les pertes chiffrées à 225 millions d'euros en 2014. Le PDG Alexandre de Juniac a également attribué ce redressement aux "mesures déployées dans le cadre du plan de restructuration" qui avait fait tant de bruit à l'automne dernier.

Cette annonce intervient alors que le groupe reste engagé dans une réduction drastique de ses effectifs. Depuis 2012, le plan de restructuration "Transform 2015" a entraîné la suppression de 5500 postes. En outre, un nouveau plan de restructuration baptisé, cette fois, "Perform 2020", prévoit encore 1600 départs supplémentaires d'ici 2017.

Incertitudes pour 2016

La compagnie reste toutefois prudente pour 2016, estimant que le contexte global demeure très incertain. Elle dit continuer "de négocier avec [son] personnel des accords qui visent à améliorer notre position compétitive", a-t-il ajouté.

En octobre dernier, le climat social particulièrement dégradé au sein du groupe avait entraîné de fortes tensions entre salariés et responsables. Un délégué du personnel a notamment été mis à pied après que l'ex-directeur des ressources humaines s'était fait arracher sa chemise.

À LIRE AUSSI >> Chemise arrachée du DRH d'Air France : l'inspection du travail refuse le licenciement d'un salarié