Plusieurs djihadistes du groupe Al-Mourabitoune, une branche d'Al-Qaïda au Maghreb islamique ont attaqué une zone touristique de Ouagadougou au Burkina Faso le 15 janvier au soir. Lourdement armés, les terroristes ont fait au moins 22 morts et pris en otage près de 150 personnes jusqu'à ce que, ce samedi matin, ces derniers soient libérés. Dans la nuit, Aqmi publiait un communiqué où l'attentat était attribué à son excroissance. Voilà ce qu'on peut d'ores et déjà dire de ce groupe salafiste sahélien qui terrorise l'Afrique de l'ouest.

Le Radisson Blu en novembre
Une semaine après les attentats du 13 novembre, le groupe terroriste avait revendiqué l'attaque sanglante contre l'hôtel Radisson Blu de Bamako (Mali) qui avait fait 27 morts. "Nous les Mourabitoune, avec la participation de nos frères (…) d’Al-Qaïda au Magreb islamique revendiquons l’opération de prise d’otages à l’hôtel Radisson", avait affirmé le groupe. Qui est ce groupe salafiste sahélien qui terrorise l'Afrique de l'ouest ?

EN SAVOIR + >> Prise d'otages à Bamako : qui se cache derrière cette attaque

Mohktar Belmokhtar, le leader borgne
Né en août 2013 à partir de la fusion du Mouvement pour l'unicité et le djihad en Afrique de l'Ouest (MUJAO) et des Signataires par le sang, Al-Mourabitoune est dirigé par Mohktar Belmokhtar. Surnommé le "borgne", il avait notamment été donné pour mort après avoir été la cible d'un tir américain en juin dernier à Ajdabiya en Libye, au bord de la Méditerranée. Une information démentie depuis par son groupe. Al-Mourabitoune s'est rallié à Al-Qaïda au Maghreb islamique en décembre 2015, suite à la demande d'Ayman al-Zawahiri, le chef d'Al-Qaïda. L'organisation est principalement active au Mali, au Burkina Faso, dans le nord du Niger et est en contact avec le groupe Boko Haram au Nigeria.

EN SAVOIR + >> Daech, Al Mourabitoune, Aqmi... les principaux leaders du terrorisme mondial

Une machine à tuer
La précédente attaque à Bamako revendiquée également par Al-Mourabitoune avait visé un restaurant-boîte de nuit de plein air surnommé La Terrasse en mars 2015. L’attaque de l’hôtel Byblos à Sévaré, quant à elle, avait été revendiquée à la fois par le groupe de Belmokhtar et par Ansar Eddine, celui d’Iyad Ag Ghali. En rappelant son appartenance à Al-Qaïda dans sa revendication, Al-Mourabitoune montre aux autres groupes djihadistes que l'organisation rest active, en dépit du leadership pris par Daech dans l'action terroriste à travers le monde.

EN SAVOIR +
>>
Burkina Faso : assauts terminés après l'attaque terroriste, 126 otages libérés
>> PHOTOS - Retour sur l'attaque terroriste du 15 janvier
>> Coup d'Etat : que se passe-t-il exactement au Burkina Faso ?

>> Mali : au moins trois suspects recherchés après la prise d'otages