Si certains font des choses non avouables lorsqu'ils sont saoûls, cet étudiant en est un illustre exemple. Ivre, James White, 21 ans, scolarisé à l'université de York dans le nord de l'Angleterre a eu la brillante idée de faire frire le hamster de son colocataire. L'étudiant a été condamné la semaine dernière à 120 heures de travaux d'intérêt général la semaine dernière pour des faits qui remontent au 2 février.

Ce jour-là, l'étudiant en politique et relations internationales boit énormément à son appartement jusqu'à se retrouver en état d'ivresse très avancé voire "au bord de la folie", selon la magistrate, qui ajoute que James White ne se souvient de rien. Lorsque les policiers sont arrivés dans l'appartement, il y avait une "odeur forte et âcre" ainsi qu'une poêle avec un hamster dedans à côté de la plaque de cuisson. Selon le procureur, l'étudiant se serait écrié : "Quoi ? Je l'ai vraiment fait frire ?! Je l'ai fait frire !"

Mort avant d'être frit

James White a reconnu avoir infligé des souffrances inutiles à ce hamster doré. La cour n'a cependant pas réussi à déterminer si l'animal était encore vivant ou déjà mort lorsqu'il a été mis dans la poêle, relate Metro UK. La cour a précisé que les juges ont considéré que l'animal était mort quelques minutes avant le passage à la casserole, alors que l'étudiant était en train de le manipuler.

"En vertu du traitement infligé à ce petit et malheureux rongeur, vous avez détruit votre bonté. Il est désormais acté qu'il y a eu un mauvais traitement sur cet animal mais on ne peut pas certifier que c'est à cause de la chaleur de la poêle que le hamster a perdu la vie". En plus des 120 heures de travaux d'intérêt général, il est interdit à James White d'avoir des animaux et ce, pendant huit ans. L'étudiant doit également rembourser plus de 1 100 euros de frais de justice.