Un jeune homme a été tué par balle, samedi 24 août dans un quartier sensible d'Angoulême, a-t-on appris dans l'après-midi auprès du parquet de la ville.

Le geste d'un déséquilibré ?

La victime, touchée en pleine tête est vraisemblablement morte sur le coup. Un suspect, connu des services de police pour "des antécédents psychiatriques", a été aussitôt arrêté à proximité des lieux du crime, dans la rue, près d'une supérette du quartier de la Grande Garenne.

Selon des personnes affirmant avoir été témoins de la scène qui s'est déroulée vers 13h30, il n'y a pas eu un, mais deux coups de feu rapprochés, ce que devra confirmer la police technique et scientifique qui, dans l'après-midi, procédait aux habituels relevés dans le périmètre de sécurité établi autour du corps du défunt. La dépouille gisait en effet toujours sur la chaussée, sous un drap blanc le cachant au regard des badauds.

Deux morts violentes en deux mois

Aucun mobile n'a pour l'heure était avancé, pas plus que l'identité de la victime, sinon son âge, 23 ans, et le fait qu'elle habitait dans le quartier voisin de Basseau. C'est une triste série pour cette cité d'Angoulême, ou un animateur, père de six enfants, qui le 11 juillet dernier avait eu le malheur de vouloir mettre un terme à une bagarre au pied d'un immeuble, avait été tué d'un coup de couteau à la gorge.