Décidément en ce début 2013, Marseille qui devrait faire la une de l'actualité parce qu'elle est cette année Capitale européenne de la culture, le fait aussi beaucoup, et peut-être surtout, en raison des faits divers. Après le meurtre dans la semaine d'une dentiste, après le énième règlement de comptes sanglant vendredi soir dans les quartiers Nord, samedi 23 mars, un homme arme au poing a braqué la caisse centrale de l'hôpital Saint-Joseph dont il a molesté une employée.

Selon La Provence qui a révélé l'information, le braqueur qui a fait irruption dans cet établissement privé du 8e arrondissement marseillais n'a pas fait usage de son arme à feu, mais il a notamment tiré les cheveux de l'une des trois caissières qui se trouvaient dans le hall de l'hôpital. Elle a été prise en charge aux urgences tandis que ses collègues, choquées, l'étaient par une cellule psychologique. Le malfaiteur cagoulé, qui s'est fait remettre les fonds de la caisse centrale est parvenu à prendre la fuite avec son butin dont le montant n'a pas encore été communiqué.

"C'est en bousculant l'une des trois employées du service de la facturation, qui venait d'ouvrir peu avant 08h00 et qui est normalement fermé au public, que l'homme a réussi à rentrer", a précisé le directeur de garde, Stéphane Campagnola, à l'AFP. Selon lui, le préjudice s'élèverait à quelques milliers d'euros. Une enquête a été ouverte et confiée à la Sûreté départementale.