Après Jean-Marc Ayrault et Philippe Torreton, voilà que le scandale Depardieu revient tel un boomerang dans les rangs politiques. Le président de Debout la République (DLR), Nicolas Dupont-Aignan, a déploré le départ annoncé de Gérard Depardieu pour des raisons fiscales ce matin, mercredi sur RTL. L'ancien candidat à la présidentielle fustige l'"égoïsme généralisé" qui prévaut actuellement selon lui.

Appel à la lutte contre "l'égoïsme généralisé"

Pour Nicolas Dupont-Aignan, "on ne déserte pas son pays, surtout lorsqu'on est favorisé par le talent. Quand on est aimé des Français, eh bien, on lutte à l'intérieur", a-t-il confié ce matin. Sans réellement tancer l'acteur français bien décidé à s'exiler de l'autre côté de la frontière, Nicolas Dupont-Aignan a enjoint l'acteur français à lutter plutôt qu'à s'exiler. 

"Que Gérard Depardieu vienne lutter avec nous (...) Le problème du pays, c'est cet égoïsme généralisé, c'est chacun pour soi. Quand un pays vit (pour le) chacun pour soi, on ne s'en sort pas", a-t-il poursuivi. Autre point abordé, la déchéance de nationalité. Nicolas Dupont-Aignan s'est déclaré "tout à fait" d'accord pour que Gérard Depardieu perde sa nationalité française s'il ne paie plus ses impôts en France.