"Attrape-moi si tu peux!", devait penser la petite effrontée accro aux sucreries. Après 23 chèques et 2500 euros dépensés en bonbon, cette jeune adolescente de 12 ans s'est faite attraper. Mais il aura fallu le temps : elle avait dérobé au mois de mars un chéquier dans la boîte aux lettres d'une habitante de Mérignac, près de Bordeaux. Cette dernière avait immédiatement fait opposition, indique le quotidien Sud Ouest dans son édition du jeudi.

Malgré tout, la jeune fille est parvenue à écouler les chèques volés chez un boulanger qu'elle connaissait en achetant des bonbons et des viennoiseries. Deux chèques ont également été utilisés dans un établissement de restaurant rapide, précise la police.

Des chèques encaissés plusieurs mois après

Comment l'adolescente a réussi à berner les commerçants peu suspicieux ? L'enquête le dira sûrement. S'il n'est pas interdit aux mineurs de payer en chèque, une pièce d'identité peut être exigée lors du paiement. Pourtant, ce n'est que quelques mois plus tard, lorsque le boulanger a voulu encaissé les chèques, qu'il s'est rendu compte de la fraude.

Rapidement identifiée par les policiers de la Brigade de la sûreté urbaine de Mérignac, en banlieue de Bordeaux, la mineure a été convoquée et entendue au commissariat. Ses parents devront indemniser le boulanger. Sans compter les probables frais de dentiste.