Il a reconnu les faits quelques heures après son interpellation. Un homme de 19 ans a avoué être l'auteur du coup de feu mortel sur Hugo, 34 ans, abattu mardi à Dolomieu (Isère) lors du braquage d'un bureau de tabac. L'annonce a été faite samedi soir lors d'une conférence de presse par Jean-Yves Coquillat, procureur de la République de Grenoble.

"Il exprime des regrets et a pleuré. Il indique avoir complètement paniqué. Au cours des faits, Hugo s'est semble-t-il exprimé. Sur ce point, il y a plusieurs versions", a-t-il précisé. Selon le magistrat, le tueur présumé d'Hugo a expliqué qu'il avait intimé l'ordre au jeune homme de s'arrêter alors qu'il avançait vers lui. Mais le trentenaire aurait semble-t-il continué d'avancer vers le malfaiteur, poussant celui-ci à descendre l'escalier du commerce à reculons. Une fois sur le bitume, le voyant toujours d'approcher, il aurait eu peur et tiré.

Trois interpellations samedi matin

Un peu plus tôt, le meurtrier présumé ainsi que deux autres personnes avaient été arrêtés samedi au petit matin. Les trois suspects sont des hommes jeunes qui habitent dans des communes voisines du lieu du drame. Ces interpellations étaient basées sur des éléments dont les enquêteurs disposent depuis le départ, avait alors précisé le procureur de la République de Grenoble.

Jeudi soir, plus d'un millier de personnes s'étaient rassemblées sur la place centrale du village, à quelques mètres des lieux du drame, pour rendre hommage à la victime. Les funérailles se tiendront lundi à Dolomieu.

EN SAVOIR + >> Vive émotion après le meurtre du témoin d’un braquage