"Il me disait toujours que si je le quittais, je ne vivrais avec personne d'autre; que j'allais souffrir pour le reste de ma vie, qu'il allait me couper les oreilles ou le cou". C'est finalement une autre partie de l'anatomie de Maria Rubia Guimaraes, les yeux, à laquelle s'est attaqué son ex-mari.

Cette jeune femme âgée de 27 ans a été victime d'une sauvage agression, jeudi 29 août à Goias, relatée mercredi par le site G1 de Globo. Caché dans son appartement, celui qui a partagé sa vie durant six ans l'a attachée de force avec un câble de téléphone sur le lit avant de la frapper. Le déferlement de violence s'est fini dans l'horreur, l'homme lui ayant crevé les yeux avec un couteau de cuisine avant de prendre la fuite.

92.000 femmes assassinées au Brésil depuis 30 ans

La victime, qui avait déjà déposé plainte à quatre reprises contre son mari lorsqu'elle vivait avec lui, va subir une opération visant à récupérer 25% de la vision d'un de ses deux yeux. "Il m'a rendue aveugle et je vais passer le reste de ma vie dans l'obscurité", a déploré la jeune femme, alors que son agresseur est toujours en fuite.

La violence contre les femmes est un véritable fléau au Brésil, où environ 92.000 femmes ont été assassinées au cours des trente dernières années. Un rapport officiel a récemment établi que le géant sud-américain se classait au 8e rang des 84 principaux pays enregistrant le plus de violences envers les femmes, avec un taux de 4,4 homicides pour 100.000 femmes.