Joie des Internets, ce qui n'était encore qu'une excuse bidon devient réalité. Le cours d'aquaponey existe. Les flemmards à tendance mythomane peuvent remercier le centre équestre de Vire, dans le Calvados, et le centre aquatique Aquavire, à l'origine de l'initiative.

Organisé le week-end dernier, l'événement était éphémère. "C'est la piscine qui a proposé et mon centre équestre a accepté, mais ils ont proposé parce que la piscine est fermée depuis mercredi (16 décembre ndlr) et ils vident les bassins pour les nettoyer", a précisé sur Facebook Charlotte, l'une des jeunes aquacavalières.

Les poneys ont donc trempé les sabots exceptionnellement, avant la vidange en cours. En bonne santé, ils ont davantage posé pour la photo souvenir que jouer le rôle de frite vivante. Une manière de matérialiser les fantasmes de l'aquaponey, ancrés depuis un moment. En 2013 déjà, une publicité réalisée par Toyota imaginait les joies de la discipline.