"J'ai eu envie de montrer quelle personne Nicolas Sarkozy est dans l'intimité." La voix grave de celles qui en imposent, Farida Khelfa évoque avec fierté sa "Campagne Intime". Un documentaire savoureux consacré au couple Sarkozy, que l'égérie de Jean-Paul Gaultier reconvertie en documentariste a suivi durant la campagne présidentielle en 2012. Ou plus exactement, à leur vie de famille durant ces semaines "exceptionnelles dans la vie d'un homme politique" se souvient Farida Khelfa pour metronews qui a pu voir en avant-première cet ovni télévisuel à ne pas louper.

Proche de Carla Bruni depuis 17 ans, témoin de mariage du couple, l'ancien mannequin n'a eu aucun mal à se glisser dans leur quotidien. Une proximité évidente à l'écran : qui d'autre qu'une amie aurait pu saisir cet instant où, dans l'avion présidentiel, Nicolas Sarkozy tape des mains quand son épouse chante du Dalida sous le regard dubitatif d'Alain Juppé et Claude Guéant ? Autre scène rare, quelques instants plus tard, à l'issue d'un meeting que le candidat achève tel une rockstar, chemise trempée de sueur. Difficile de ne pas sourire, aussi, quand le maquilleur de Carla dévoile ses secrets de beauté ou quand cette dernière se plaint de ses "bajoues" contre lesquelles "on ne peut rien faire"... "T'es belle", lui rétorque Nicolas Sarkozy, par ailleurs "fou" de sa petite Giulia. Mais aussi de Bernadette Chirac, invitée à prendre la parole au grand raout de Villepinte en mars : "J'ai tellement peur, c'est comme si c'était ma mère qui faisait un discours."

"C'est beau de partir comme ça"

Si l'intimité du couple au fil des mois constitue la trame du film, la politique n'est jamais loin. En particulier à la fin. "J'ai fait une immense connerie, j'ai oublié le sursaut national !", lâche un Nicolas Sarlozy en short, évoquant son meeting de l'entre-deux tours au Trocadéro. Carla, elle, semble ailleurs. "Je ne regarde pas la télévision, je ne regarde rien" concède la Première dame, guitare sous le bras, "éreintée" à l'approche du verdict. "Les enfants, c'est mal barré...", lance-t-elle à son fils le jour fatidique.

Quelques minutes plus tard, la mine lourde, le futur ex-président rassemble son clan. Objectif, organiser la soirée électorale mais surtout annoncer son retrait de la vie politique. Une scène maintes fois racontée mais dont on découvre les images pour la première fois, grâce à Farida Khelfa. Discrètement, sa caméra capture cet instant et le spectateur devient une petite souris qui se serait glissée dans la pièce : "J'ai fait la campagne que je voulais faire. Je me suis battu avec vous. C'est mieux de partir comme ça qu'avec un coup de pied au derrière immense". Un sermon interrompu quand on lui apprend qu'Edouard Balladur vient d'arriver. "Qu'il entre", répond le président. S'ensuit une scène inédite où, autour de la table, les deux hommes évoquent l'avenir en compagnie de Carla et... Louis, le plus jeune des fils Sarkozy.

De retour de la Mutualité, le couple se retrouve enfin seul. "C'est beau de partir comme ça", relève Carla Bruni, néanmoins déçue que son époux "ferme la porte" à un avenir politique. Réponse de l'intéressé : "c'est une page qui se tourne, rien d'autre qu'une page qui se tourne."

"Campagne Intime" de Farida Khelfa, sera diffusé le 5 novembre à 20h50 sur D8.