Cancérigène : capable de provoquer une tumeur maligne, un néoplasme. Synonyme : cancérogène, carcérigène, oncogène. Voilà pour la définition du Petit Robert. Pour l'Académie française donc, pas de différence entre les termes cancérigène et cancérogène.

Même son de cloche du côté de l'Institut national du cancer (Inca). "Il n' ya pas vraiment de différences, c'est la même chose", nous précise-t-on au téléphone. "C'est une étrangeté de plus de la langue française", s'amuse notre interlocutrice.

À LIRE AUSSI
>>
L'OMS classe la charcuterie et la viande rouge cancérogènes
>> L'étude "défaillante" de l'OMS, selon Jean-Michel Cohen

L'un favorise l'apparition, l'autre le développement d'un cancer

Si, au quotidien, on a tendance à utiliser plus facilement le terme cancérigène que cancérogène, le Bescherelle, référence pour l'orthographe et la grammaire de la langue française, considère que ce n'est pas l'emploi le plus correct. En effet, pourquoi l'écrire avec un i, alors que l'on parle de cancérologie, et non de cancérilogie ? Ainsi, l'Académie de médecine préfère, dans un souci de justesse et de cohérence, utiliser le terme cancérogène.

Certains spécialistes et autres puristes du vocabulaire médical font néanmoins une légère distinction entre les différents termes : cancérogène désignerait une substance qui favorise l'apparition d'un cancer, alors que cancérigène est utilisé pour parler d'une substance qui favorise le développement d'un cancer. Quant à oncogène, il est utilisé pour qualifier le développement de tumeurs, alors que le terme carcinogène s'emploie dans le traitement de carcinome, un type de cancer de la peau particulier. Des nuances subtiles qu'on vous souhaite ne jamais avoir à employer mais qu'il est utile de connaître.