Situé à proximité du château, le domicile du député-maire de Chantilly, a été cambriolé dans la nuit de samedi à dimanche, révèle le Courrier Picard. Le parquet de Senlis a ouvert une information judiciaire. La victime étant l'ancien ministre du Budget, c'est la section de recherches d'Amiens qui a en charge les "affaires criminelles compliquées" qui va enquêter et non pas la brigade locale. Le montant des éventuels objets subtilisés ou de possibles dégâts étaient encore en cours d'évaluation ce lundi.

Un coutumier du fait

En mars 2009, la voiture d'Eric Woerth, une Audi A3, avait été volée à son domicile. Les malfaiteurs étaient entrés dans sa maison inoccupée pour dérober les clés du véhicule. Ils n'avaient rien volé, ni commis aucun dégât. Une géolocalisation de la voiture avait permis de la retrouver le lendemain, sans pouvoir mettre la main sur les malfaiteurs.

L'ancien ministre avait pourtant assez de soucis pour rajouter à cela un cambriolage. Mis en examen en février 2012 dans le cadre des affaires Bettencourt, on le suspecte de trafic d'influence et de "recel" d'une supposée somme remise par Patrick de Maistre. L'instruction a été bouclée le 28 mars et Eric Woerth ainsi que les 11 mises en examen du dossiers, ont désormais trois mois pour présenter leurs observations et requêtes. Mais rien ne permet de dire aujourd'hui, si le cambriolage est lié cette affaire.