C'est le troisième en moins d'une semaine. Un papa s'est retranché jeudi après-midi en haut du portail nord de la cathédrale de Chartres. L'homme, qui a déployé une banderole sur laquelle il a écrit "Papa en colère", demande à revoir son enfant qu'il n'a selon lui, pas vu depuis cinq ans. Les forces de l'ordre ont bouclé le périmètre et fermé l'accès à la cathédrale, indique L'Echo Républicain.

Nantes, Montpellier... "Sos papa"

Le combat de ces pères exaspérés qui dénoncent les conditions de garde de leur enfant connaît une forte résonance médiatique depuis une semaine après que l'un d'entre eux s'est retranché durant trois jours en haut d'une grue à Nantes. Serge Charnay, privé de droit de visite à la suite de deux soustractions de son fils, expliquait vouloir se battre "pour la cause des pères". Mercredi, le papa d'une fillette de 9 ans, s'asseyait les pieds dans le vide sur l'Aqueduc des Arceaux de Montpellier. Sur une banderole, il écrivait : "SOS papa : cinq ans que je n'ai pas vu ma fille".

Les militants de la cause des pères font valoir qu'en 2010, la résidence alternée, possibilité reconnue officiellement par la loi depuis 2002, n'a été accordée que dans 20% des divorces. Dans plus de 72% des cas, les enfants restent chez leur mère.